On achète de plus en plus en ligne

Nombreux sont ceux qui font leurs emplettes  dans les magasins et les grandes surfaces en prévision de l’Aïd El Fitr. Or, depuis la propagation de la Covid 19, beaucoup de gens achètent en ligne.
Si l’idée était pratiquement  nouvelle en 2020, on s’y est depuis  habitué. Les clients ont actuellement acquis de l’expérience et maîtrisent mieux cet univers virtuel. Ils se fontde moins en moins arnaqués par les imposteurs qui polluent la Toile. Avant de commander, ils demandent des détails sur le produit convoité et exigent aussi  de ne pas payer avant d’avoir vérifié la qualité.
Oued kniss est incontestablement  la première plateforme de vente  en Algérie.  Des entreprises et des particuliers y proposent toutes sortes de  produits, et ses adeptes restent  fidèles, notamment pour tout ce qui concerne l’immobilier. Par contre, pour acquérir des produits de large consommation, onopte pour Jumia. En cemois sacré, cet opérateur propose de nouvelles offres notamment la livraison gratuite à Alger de tous les  produits à partir d’un panier de 1.500 DA.
Le délai de livraison est de 24 heures. Jumia affirme vouloir toucher plus de villes.  En attendant, 120 points de retrait sont ouverts à travers le territoire national. Ils  permettent aux  clients de récupérer leurs commandes à moindre coût et à l’heure de la journée qui les arrange.
Dans le domaine de la restauration, les clients de Jumia  peuvent désormais faire leurs courses et être livrés grâce au réseau de supérettes partenaires de la plateforme. Jumia food est présente actuellement à Alger, Blida, Boufarik, Tizi-Ouzou, Constantine, Annaba et Oran avec plus de 650 restaurants.
Les internautes se dirigent aussi vers Algérie Market, premier hypermarché à offrir ses produits en ligne dans notre pays.  Il propose plusieurs types de livraisons. Algérie Market assure aussi le service après-vente. La livraison des produits  se fait dans un délai de 4 à 10 jours. Parmi les autres sites connus, on peut  citer Facebook Market Place, qui permet à l’internaute algérien  d’acheter ou de vendre des produits.
Il ne faut pas oublier les petits commerces de plus en plus présents sur les réseaux sociaux. Ils ont trouvé le moyen d’y faire écouler leurs marchandises.
Comme plateformes spécialisées, ils proposent la livraison à des tarifs raisonnables en fonction de la distance.
Samira Chami