Oran : Renforcement des moyens de transport

En prévision des Jeux méditerranéens d’Oran, les autorités locales ont renforcé le plan de circulation urbain et semi-urbain à travers la wilaya. Il s’agit de lignes express reliant les nouveaux pôles urbains, afin de répondre aux besoins et aux exigences de cette future manifestation. Une proposition prévoyant l’affectation de centaines de nouveaux bus à l’entreprise locale des transports publics, ainsi que 100 autres bus pour le transport universitaire, auxquels il faut ajouter les milliers de taxis, a été préconisée.

A l’échelle de la wilaya d’Oran, le plan du secteur des transports a été doté, il y a quelques semaines, d’une dizaine d’agréments destinés à diminuer la pression sur les dessertes qui relient la commune de Misserghine, notamment le nouveau pôle Ahmed-Zabana, à la ville d’Oran. Cette opération répond à l’une des préoccupations majeures des habitants du pôle urbain de Misserghine qui accueille le plus important parc immobilier des programmes Aadl. Concernant les pôles urbains d’Oued Tlélat et Belgaïd, les habitants souffrent du problème de transport du fait notamment de l’inexistence de dessertes devant relier les dizaines de cités d’habitation de cet ensemble immobilier et les principaux quartiers de la capitale de l’Ouest. L’élaboration d’un nouveau plan de circulation et de transport a été retardée par l’épidémie de la Covid-19, a indiqué un responsable local.
Il convient de noter que la configuration actuelle du transport urbain et semi-urbain ne répond plus aux exigences des citoyens, que ce soit en extra ou intra-muros, particulièrement depuis l’émergence de dizaines de nouvelles cités à la périphérie de la ville d’Oran. Il y a lieu de rappeler également que pas moins de six projets de trémies ont été avalisés par le ministère de tutelle, mais qui demeurent en stand-by.
A. Abbas