OTAN : L’Algérie, interlocuteur « incontournable » dans la lutte antiterroriste

Le Secrétaire général Adjoint délégué pour  l’Otan pour les affaires politiques et la politique de sécurité, Javier Colomina, a déclaré, ce mardi, que l’Algérie était un interlocuteur « incontournable » dans la lutte antiterroriste et un « acteur clé » dans la  région de l’Afrique du Nord et du Sahel.

Animant une conférence sur « la coopération entre l’Algérie et l’Otan » à l’Institut national d’études de stratégie globale (Inesg), il a affirmé que « l’Algérie est un acteur clé dans la région de l’Afrique du Nord et du Sahel, et un interlocuteur incontournable sur la question de sécurité, notamment dans le domaine de la lutte contre le terrorisme ».
Considérant l’Algérie comme un partenaire « stratégique », M. Colomina a souligné, lors de son intervention, que l’Algérie est également « un membre actif dans le dialogue méditerranéen » dont elle est membre depuis plus d’une vingtaine d’années, indiquant que la coopération entre les deux parties est « fondée sur des objectifs et des défis communs, notamment la stabilité en Libye et dans le Sahel ». Il a mis l’accent sur l’importance de « renforcer » cette coopération « avec encore plus de détermination en faveur de la sécurité, de la stabilité et de la paix à l’échelle régionale et internationale ».
Le représentant de l’Otan a tenu à saluer l’expertise « considérable » de l’Algérie, affirmant que l’Organisation transatlantique est « heureuse » de pouvoir en bénéficier, notamment à travers « le dialogue politique, la  coopération pratique et les échanges entre les experts » des deux parties. Concernant la coopération entre l’Algérie et l’Otan, M. Colomina a indiqué qu’elle touche à des domaines « riches et variés », notamment la lutte contre le terrorisme et contre les armes légères et la cyber-défense, estimant que  la participation régulière de l’Algérie dans les différents programmes de l’Otan est une « preuve supplémentaire de notre détermination commune à renforcer notre coopération ».
Le Secrétaire général adjoint de l’Otan a, à cette occasion, appelé à un « un dialogue politique régulier et de haut niveau » avec l’Algérie, notamment à travers les visites officielles de part et d’autre, et l’établissement d’un véritable dialogue stratégique dans le domaine sécuritaire d’intérêt commun.
Quant au prochain sommet de cette Organisation prévu à Madrid (Espagne) en  juin prochain, M. Colomina a annoncé que l’Otan adoptera, durant ce rendez-vous, de « nouveaux concepts stratégiques », indiquant que l’Algérie sera « étroitement associée au processus de réflexion ».