Ouverture aujourd’hui de la Foire internationale d’Alger à la veille du jour J : Nettoyage, jardinage…, les dernières retouches

Les organisateurs n’ont pas lésiné sur les moyens et la logistique pour la réussite de la 53e édition de la Foire internationale d’Alger. Comme la dernière édition remonte à 2019, ils veulent qu’elle se démarque par sa richesse en termes d’activités, d’expositions, mais aussi par son «look». La reprise s’annonce prometteuse… Nous sommes le 12 juin, à la veille du lancement de la 53e édition de la Foire internationale d’Alger (FIA). Très tôt, le matin, les équipes de jardinage et de nettoyage sont à pied d’œuvre. Les jardiniers s’activent autour des gazons pour leur faire refaire peau neuve. La Foire se «pouponne» pour accueillir les invités, officiels notamment, et visiteurs. Les agents d’entretien, quant à eux, s’empressent de nettoyer. Les ouvriers sont occupés à décharger les marchandises ou bien à achever les dernières finitions des stands. A 11h du matin, tous les stands sont pratiquement installés. La grande place de la Safex, immense pourtant, est pratiquement couverte par des engins de toute sorte, autobus, remorques, chambres froides mobiles…Ces dernières sont l’œuvre de l’industrie militaire nationale qui a pensé aux agriculteurs et aux producteurs de viandes du sud du pays, où un grand problème de conditionnement se pose. La grande place est investie également par les fast-foods ambulants. A peine installés, ils affichent déjà leurs menus. L’attention des ouvriers et des exposants est détourné un instant par le passage d’une délégation conduite par le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig. Il veille, visiblement, aux derniers préparatifs de la Foire que le ministère du Commerce co-organise. Au niveau des pavillons, il y a foule. Le va-et-vient est incessant. Les chariots, chargés de marchandises, sont trimbalés ici et là dans un son assourdissant, qui couvre celui des coups de marteaux et de chignoles. Plus de 24.800 m2 sont mobilisés pour cette édition de la FIA. Les grandes marques raflent les plus grandes superficies. Iris notamment qui, comme à son habitude, a réquisitionné 200 m2 pour l’exposition de ses articles électroménagers et téléviseurs. «Un autre stand, plus modeste, est occupé par notre filiale spécialisée dans la fabrication des roues. A l’occasion de cette édition, nous allons lancer des nouveautés, un téléviseur notamment que nous allons mettre sur le marché pour la première fois», fait savoir la représentante de ce groupe industriel. Fidèle à lui-même, le ministère de la Défense a également réservé un grand espace pour montrer et mettre en valeur toutes les filiales de l’industrie militaire. Le groupe Gextex s’attelle à transformer son grand stand en une boutique chic de vêtements, de chaussures, de maroquinerie…A l’heure où nous mettons sous presse, les préparatifs se poursuivent, consacrés à l’achalandage des marchandises.

Farida Belkhiri