Palestine : Célébration de la journée de la terre

Le peuple palestinien commémore, ce mercredi, le 46e anniversaire de la «Journée de la terre» par des rassemblements et des marches dans plusieurs villes occupée.

Les actions de cette journée avaient débuté après la saisie des autorités de l’occupation de 2 500 hectares des terres, ce qui avait provoqué une grève générale et des manifestations à al-Khalil et au Néguev, conduisant à l’éclatement des affrontements, causant le martyre de six palestiniens, blessant et arrêtant des centaines d’autres.
Dans la bande de Ghaza, on célèbre le quatrième anniversaire de la Grande marche du retour. Ce mouvement de protestation qui avait débuté le 30 mars 2018, demandait le droit au retour des réfugiés palestiniens sur les terres qu’ils ont quittées en 1948 à la création d’s l’entité sioniste ainsi que l’allègement du blocus imposé à l’enclave depuis treize ans.
À la veille des célébrations, les forces d’occupation sioniste ont  arrêté dix Palestiniens  dans différents gouvernorats relevant de la Cisjordanie occupée, a rapporté  l’agence de presse palestinienne Wafa, citant des sources locales.  L’armée sioniste a également installé des check-points sur les entrées de la ville d’El Khalil, entravant la circulation.
Et alors que les Palestiniens sont violemment réprimés, les ministres des Affaires étrangères de l’Égypte, des Émirats arabes unis, du Maroc et de Bahreïn ont rencontré leur  homologues sioniste et américain autour d’une table ronde dans un hôtel du Néguev. Cette rencontre, appelée «Sommet du Néguev», a débuté, dimanche, par un dîner et s’est terminée lundi. Des manifestants  face à l’hôtel   ont levé  des pancartes en hébreu, arabe et anglais avec  l’inscription «N’avez-vous pas oublié quelqu’un?», en allusion aux Palestiniens.
Manifestations de soutien au Maroc et en France
En colère contre la normalisation, le Front marocain de soutien à la Palestine a appelé, dimanche dernier, à des manifestations dans le royaume, ce mercredi. Dans une déclaration publiée au terme de la réunion de son secrétariat national, le Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation avec l’entité sioniste a appelé «toutes les forces nationales marocaines à affirmer le soutien du peuple marocain aux droits du peuple palestinien».
Les Marocains sont invités à cette occasion à la commémoration «individuelle» et «collective» de la Journée de la Terre palestinienne, lance  le front appelant également «ses branches et composants à la mobilisation de masse, pour la réussite de la cinquième Journée nationale de protestation contre la normalisation organisée, sous le slogan : « Journée de la Terre : une lutte continue pour libérer la terre et renverser la normalisation ».
Pour sa part, la société civile en France et dans le monde se mobilise pour apporter sa solidarité au peuple palestinien, et demande que soient prises des mesures contraignantes vis-à-vis d’un État qui piétine le droit international et commet au quotidien des crimes de guerre, selon un communiqué du Collectif pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens dont Solidaires.
Ce Collectif, qui regroupe de nombreuses associations, des partis politiques et des organisations syndicales, a prévu un rassemblement  à la place de la République (Paris) à 18h30. De nombreuses représentantes et de représentants politiques, associatifs et syndicaux, prendront la parole pour exprimer leur soutien au peuple palestinien, précise la même source.
S. C.