Palestine : Le Président Tebboune annonce une contribution financière de l’Algérie de 100 millions de dollars

Le président de la République, M. Abdelmadjid  Tebboune a annoncé, ce lundi, une contribution financière de l’Algérie de l’ordre de 100 millions de dollars à l’Etat de Palestine frère. 

« Par fidélité à la glorieuse histoire révolutionnaire de l’Algérie et à l’engagement immuable de tout le peuple algérien soutenant la cause palestinienne juste en toute circonstance, et en application des  résolutions pertinentes de la Ligue arabe, l’Etat algérien a décidé de remettre ce chèque comportant une contribution financière de la part de l’Algérie de l’ordre de cent (100) millions de dollars à notre frère, son excellence Abou Mazen, président de l’Etat palestinien et de l’Organisation  de libération de Palestine », a déclaré le Président Tebboune lors d’une conférence de presse conjointe animée avec son homologue palestinien, M. Mahmoud Abbas, qui effectue une visite d’Etat en Algérie.

L’Algérie compte abriter une Conférence unificatrice  des factions palestiniennes 
Le Président de la République, Abdelmadjid  Tebboune, a annoncé, d’autre part, l’organisation prochaine à Alger d’une Conférence unificatrice des factions palestiniennes.
M. Tebboune a affirmé : « dans le cadre des efforts de l’Algérie visant le renforcement des rangs palestiniens à travers la consécration de l’unité palestinienne, je me suis engagé après l’aval du Président Abou Mazen, à réunir tous les belligérants palestiniens dans les plus brefs délais à Alger ».
Le chef de l’Etat a émis le vœu de voir cette réunion « constituer le prélude de l’unité arabe à laquelle nous aspirons à travers le sommet arabe  qu’abritera l’Algérie en mars prochain ».
Le Président de la République a affirmé que l’Algérie « veut en finir avec les divisions et les scissions arabes », souhaitant que le sommet d’Alger puisse « unifier les rangs arabes, avec en tête des priorité la cause palestinienne ».
« La cause palestinienne, qui est au centre du conflit au Moyen-Orient, doit être érigée en cause centrale », a-t-il soutenu, ajoutant que « le  rétablissement de la paix au Moyen Orient est conditionné à l’établissement de l’Etat de Palestine sur les frontières de 67, avec Al-Qods comme  capitale ».
La cause palestinienne sera au cœur des priorités du prochain Sommet arabe 
L’Algérie œuvrera activement pour placer la cause palestinienne au cœur des priorités du prochain Sommet arabe qu’elle abritera en mars prochain, a affirmé hier le président de la République, Abdelmadjid Tebboune qui a souligné la fidélité de l’Algérie à ses principes authentiques appelant au triomphe des opprimés.  « Nous avons jugé nécessaire au moment où nous nous apprêtons à abriter le prochain Sommet arabe, d’œuvrer activement pour placer la cause palestinienne au cœur des priorités de cet évènement important », dira le chef de l’Etat qui a, dans ce cadre, formé le vœu de voir le prochain Sommet arabe « fédérateur et constituer un nouveau départ pour l’action arabe commune ».  « Face à l’impasse sans précédent que connaît le processus de paix au Moyen-Orient et dans le contexte des politiques criminelles de l’occupant visant à changer le caractère géographique et démographique et perpétuer le fait accompli, nous estimons qu’il est impératif de renforcer l’action arabe commune concernant notre cause centrale et d’unifier les positions de soutien au peuple palestinien et à sa lutte héroïque », a poursuivi le Président Tebboune.
Le chef de l’Etat a indiqué que la « cristallisation d’une position unifiée et commune sur le soutien des droits du peuple palestinien à travers un attachement collectif à l’Initiative de paix arabe de 2002 aura un impact important sur la réussite des travaux de ce Sommet et la consolidation du processus de l’action arabe commun ».
« L’Algérie restera fidèle à ses principes authentiques appelant à défendre la vérité et au triomphe des opprimés en tout temps et quel qu’en soit le prix », a assuré M. Tebboune.
Evoquant les relations algéro-palestiniennes, M. Tebboune a affirmé que les mots ne sauraient les décrire au vu de ce qu’elles représentent de valeurs communes de lutte, de sacrifice et de libération, et ce qu’elles véhiculent de liens de solidarité entre les deux pays et les deux peuples frères en toutes circonstances.   « La joie qui se dessine sur le visage des Algériennes et des Algériens en portant ou en décorant leurs maisons et leurs villes du drapeau palestinien, à chaque occasion et parfois sans occasion, n’est qu’une simple expression de cette profonde relation émotionnelle à travers laquelle tout le peuple algérien a défendu la juste cause palestinienne à toutes ses étapes », a affirmé le Président Tebboune.
« L’Algérie qui a embrassé, peuple et gouvernement, la cause palestinienne et l’a défendue dans tous les fora internationaux et régionaux », poursuit le Président de la République, constitue pour nous une question de loyauté à notre glorieuse histoire de libération et aux lourds sacrifices consentis par nos prédécesseurs qui ont justement cru à la justesse de la cause palestinienne.
M. Tebboune a souligné que la visite du président palestinien en Algérie, son deuxième pays, « intervient avec la commémoration du 33e anniversaire de la proclamation de l’Etat palestinien le 15 novembre 1988 à Alger », ajoutant que « cette étape historique avait préparé la reconnaissance de la plupart des pays du monde de l’Etat palestinien sur les frontières de 1967 avec El Qods comme capitale, au titre d’un parcours initié par l’Algérie et qui continue à représenter une importante référence et un objectif essentiel pour nous ».