Patronat : «Insuffler une nouvelle dynamique»

La Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC), la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA)
et le Conseil du renouveau économique algérien (Crea) se sont félicités de l’adoption du projet de la nouvelle loi relative à l’investissement, lors de la réunion du Conseil des ministres, estimant que ce projet de loi constitue «un gage de confiance
aux investisseurs».

La CAPC considère, dans un communiqué, que «ce projet de loi, fondamental et fortement attendu par les opérateurs économiques et les potentiels partenaires étrangers, constitue un gage de confiance aux investisseurs et un facteur-clé pour garantir la réussite du processus de relance de notre économie».
«Une économie que nous voulons diversifiée et libérée de toutes les contraintes administratives», a-t-elle souligné. La Confédération a, dans ce sens, expliqué que «l’objectif de transformer notre économie, qui dépend structurellement de ses exportations de ressources naturelles non renouvelables et de ses recettes fiscales pétrolières, en une économie qui générerait ses propres ressources et qui s’affranchirait de la rente, ne saurait être atteint sans un dispositif d’investissement placé au service de la croissance et du développement». La CAPC s’est dite également «résolument engagée dans le processus de développement économique nationale» et qu’elle «fonde beaucoup d’espoir sur le nouveau cadre réglementaire». De son côté, la CGEA a exprimé également sa «grande satisfaction», soulignant que le nouveau texte «vient insuffler une nouvelle dynamique».
Ce nouveau texte, «tant attendu, ayant fait l’objet d’une attention particulière du président de la République, est un signe fort de sa volonté de faire de l’année 2022, une année de relance économique par excellence», a indiqué un communiqué de la CGEA, soulignant qu’il (le projet de loi) «vient insuffler une nouvelle dynamique et donner plus de confiance aux opérateurs économiques, de sorte à booster significativement l’investissement national et étranger».

«Créer des emplois»
«Nous attendons avec grand enthousiasme son adoption et sa mise en œuvre le plus rapidement possible, pour une croissance durable et inclusive et améliorer la souveraineté économique du pays», a souligné l’organisation patronale.
Le CREA s’est, lui aussi, félicité, hier, de l’adoption du projet de loi relative à l’investissement, estimant que ce nouveau texte contribuera «à drainer des investissements», créer de la valeur ajoutée et des emplois, a indiqué un communiqué de l’organisation patronale.
Le Crea a tenu à saluer «l’esprit de concertation qui a prévalu dans la préparation de cette loi avec les partenaires économiques».
Celle-ci (concertation) a permis d’enrichir cette loi, «de prendre en compte les réalités du terrain et participera au rétablissement de la confiance des investisseurs», a précisé l’organisation patronale. Aussi, le Crea se félicite de la prise en considération de certaines propositions, à la différence des pratiques passées, a-t-il souligné. Ce qui constitue pour ses adhérents «une motivation supplémentaire pour continuer à se positionner comme un interlocuteur fiable et constructif pour le bien de notre économie», a-t-il estimé.