Pensions de retraite versées : Les bénéficiaires saluent la décision de l’augmentation

Les allocations des retraités en comptabilisant les augmentations approuvées par le président de la République au titre des années 2021 et 2022 ont été versées. Les bénéficiaires, nombreux à s’être déplacés au niveau des bureaux de poste d’Alger pour le retrait de ces pensions, se disent soulagés.

L’attente fut longue pour Merzag, septuagénaire rencontré au niveau du bureau de poste d’El Mouradia, à Alger. Il s’est rendu au guichet pour s’enquérir du montant des revalorisations pour l’année 2021. «Je n’ai pas arrêté de demander quand est-ce que ces allocations nous seraient versées. Finalement, ça y est !», se réjouit-il, chèque à la main. Sur les bancs d’attente, beaucoup attendent leur tour. Le guichetier dit s’attendre à une journée mouvementée. «Nous nous attendons à un rush habituel durant cette période, soit du 17 au 25 de chaque mois. Cette fois, nous devrons faire face à des retraités impatients qui ont attendu cette augmentation depuis plus d’une année», nous dira l’agent de guichet. Selon lui, durant cette dernière semaine, de nombreux séniors se sont déplacés au niveau des bureaux de poste pour s’enquérir des montants des revalorisations. «Nous les avons aimablement orientés. Il est également possible à chaque retraité d’accéder au site reval.cnr.dz pour s’enquérir des valorisations pour l’année 2021», a-t-il poursuivi. Simplement, nous explique-t-il, les retraités percevant une pension inférieure ou équivalant à 15.000 DA auront droit à une valorisation de 10%. «Ceux dont la retraite est comprise entre 15.000 et 20.000 DA verront leur pension majorer de 5%. Les pensions allant de 20.000 DA à 43.000 DA et celle dépassant cette fourchette seront augmentées respectivement de 3% et de 2%», a-t-il ajouté.
Nna Taouès, attendant son tour, va bientôt passer au guichet. Elle s’est déplacée en personne pour pouvoir retirer sa pension de retraite. «D’habitude, je charge ma fille d’aller à la poste pour moi. Aujourd’hui, j’ai préféré me déplacer moi-même. Je voudrai poser quelques questions au guichetier», se confie la dame. Elle se réjouit des augmentations allouées qui, estime-t-elle, tombent à point nommé. «Tout a augmenté dernièrement. Ces quelques dinars en plus nous aideront à nous en sortir», a-t-elle poursuivi.
Au bureau de poste de la rue Hassiba-Ben Bouali, une file humaine s’est formée jusque sur le trottoir. Certains avaient même apporté des chaises pliantes. Abdelkader Maâmeri, ancien employé du secteur de l’enseignement, vient retirer sa pension. Il est concerné par la valorisation de 5% et s’attend à une légère augmentation. Le septuagénaire souligne que cette revalorisation permet d’atténuer l’effet de l’inflation. «La retraite est devenue insignifiante avec les augmentations successives de tous les produits. Il était important de revoir le système des retraites pour que les aînés, qui ont voué leur jeunesse au travail, puissent profiter pleinement de leur retraite», a-t-il ajouté.
Walid Souahi