Pharmacies : Les tests antigéniques pas encore disponibles

 Alors que les autorités sanitaires affichent leurs inquiétudes quant à la situation épidémiologique actuelle, marquée par une flambée des contaminations à la Covid-19, mais surtout «une hausse de cas de décès et d’hospitalisation», les officines ne sont toujours pas autorisées à effectuer des tests antigéniques rapides.

Le Syndicat national des pharmaciens d’officine (Snapo) a depuis l’avènement de la crise sanitaire appelé à contribuer à la lutte et la prévention de la Covid-19, et ce, à travers le renforcement du dépistage, qui passe inévitablement par la dispensation des tests antigénique dans les officines.
«Les résultats de ce test sont prêts en vingt minutes», rappelle le président du Snapo, Messaoud Belambri. Dans un communiqué, le syndicat précise que «les tests rapides antigéniques sont disponibles et faciles à réaliser et permettront à nos concitoyens de se faire tester au niveau des officines qui sont convenablement et largement réparties à travers le territoire national». Et d’ajouter que cela permettra, entre autres, de «désengorger les hôpitaux, notamment les services d’urgence».
Belambri regrette que tous les appels en direction des autorités sanitaires soient restés sans écho. Il rappelle que dans tous les pays, «ces tests sont réalisés par les pharmaciens, qui ont suivi une formation à cet effet». En outre, «ils permettent de faire le tri entre les nouveaux cas confirmés et les faux cas, afin d’éviter la panique et la situation de crise», indique Belambri.
Outre le variant delta qui domine en Algérie, les scientifiques avancent qu’il y a de fortes chances pour que l’omicron «soit déjà présent en Algérie». Une nouvelle souche du Sars-Cov-2, capable selon les études préliminaires effectuées en Afrique du Sud, le pays où il a été détecté, de «contourner l’immunité acquise par un malade après une infection causée par la Covid-19». L’expert en virologie, le Dr Melhag a affirmé qu’on assiste à la «même situation vécue avant la troisième vague». Pour lui, elle peut être «dramatique», tant que l’immunité collective n’ait pas atteinte.
Samira Azzegag