Pour élargir les modalités de paiement de ses factures : SEAAL adhère à la plateforme « BaridiMob »

 La Société des eaux et de l’assainissement  d’Alger (SEAAL) a annoncé dans un communiqué, l’élargissement des modalités  de paiement de ses factures, à travers son adhésion à la plateforme « BaridiMob » qui permet à ses clients détenteurs de la carte Edahabia de régler leurs factures à distance.
Le lancement de ce service intervient dans le cadre d’un contrat d’adhésion à la plateforme « BaridiMob », signé mercredi au niveau du Centre international des conférences (CIC), entre SEAAL et Algérie Poste, en présence d’un nombre de ministres et de responsables, selon le communiqué.  Pour SEAAL, « première société utilisant la facturation dans le secteur des Travaux publics, de l’Hydraulique et des Infrastructures », l’objectif de son adhésion au service BaridiMob est de  » faciliter la vie quotidienne de ses abonnés, participer à l’inclusion financière du pays et s’adapter aux derniers progrès technologiques ».

« BaridiMob » permettra aux clients de la SEAAL détenteurs de la carte Edahabia de procéder au règlement à distance de leurs factures, via un prélèvement direct et très sûr, effectué directement à partir du compte de  l’opérateur, sans passer par des supports intermédiaires », ajoute le communiqué.
« Nous sommes fiers de ce partenariat avec Algérie Poste, grâce auquel nous apportons une valeur ajoutée à nos clients, en termes de diversification des modalités de paiement, ce qui confirme notre volonté d’être toujours  aux côtés de nos clients et proche des aspirations des consommateurs », a  affirmé le directeur général de SEAAL, Lyes Mihoubi. Il a également affirmé que SEAAL « œuvre à diversifier et à renforcer les moyens de paiement et à développer ses services numériques afin d’offrir à ses clients un large choix en matière de paiement ».
Pour M. Mihoubi, ce partenariat avec Algérie Poste ouvrira « la porte à de larges perspectives de coopération avec les autres opérateurs du service public des eaux et de l’assainissement, à même d’apporter, selon lui, » une valeur ajoutée au système économique de l’Etat et d’assurer de nouvelles prestations au profit des citoyens ».