Prise en charge : Compter sur la Cnas et les mutuelles

Près de 60% d’Algériens souffrent de problèmes dentaires. Pour certains spécialistes de la santé, ils pourraient s’en prémunir par une bonne hygiène buccodentaire, d’autant plus que le coût des soins reste élevé et les remboursements modestes.

Dans ce contexte, une prise en charge est importante, comme c’est le casd ans certaines entreprises où les soins dentaires sont couverts. La Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (Cnas) offre des prestations qui permettent de bénéficier d’une prise en charge des frais de soins de santé, de pose de prothèses dentaires et d’orthopédie maxillo-faciale.
L’assuré demande le remboursement à sa caisse d’affiliation, en présentant une feuille de soins remplie par le médecin, sauf dans le cas où il a affaire à un médecin, une officine pharmaceutique ou un établissement de soins ayant passé une convention permettant de bénéficier du tiers payant (dispense d’avance des frais). Il suffit d’avoir la qualité d’assuré social et de justifier d’un certain nombre d’années de travail. Par ailleurs, certaines entreprises signent des conventions avec une mutuelle et le remboursement se fait avec l’accord de la Cnas. Une fois la convention signée, une ponction sur salaire est effectuée chaque fin de mois. L’entreprise envoie le chèque des cotisations à la mutuelle en plus d’un bordereau de remboursement.
La partie dite «normale» comprend les soins dentaires et l’hygiène, dont le montant n’est pas élevé. Un formulaire de la mutuelle est rempli et le remboursement se fait directement. Quand la facture des soins est «élevée» et comprend des prothèses, la chirurgie ou l’implant, laCnas doit donner son accord pour le remboursement. Dans les deux cas, le mode de paiement se fait par chèque ou virement direct. C’est le cas pour «El Karama».
La mutuelle rembourse selon le mode de paiement convenu, avec l’accord préalable de la Cnas. A la Caisse mutuelle d’Algérie (CMA), le barème est plafonné pour le salarié et les personnes à sa charge (enfants et ascendants).
Les offres de prestations et les procédures de remboursement sont identiques.
Rym Harhoura