Prise en charge de l’allergie: Des recommandations africaines unifiées

Le président de la Société algérienne  d’asthmologie, d’allergologie et d’immunologie clinique (SAAIC), Pr Habib Douagui, a fait état, ce  jeudi à Alger, de l’élaboration en cours des recommandations africaines unifiées pour la prise en charge de ces maladies dans plusieurs pays de la région.

Dans une déclaration à l’APS, en marge de l’atelier africain sur les maladies d’asthme, d’allergie et d’immunité clinique, Pr Douagui a indiqué que la Société africaine « est en passe de formuler des recommandations unifiées pour les soumettre lors de sa prochaine réunion prévue entre les 8 et 12 décembre prochain à Ouagadougou (Burkina Faso), afin d’améliorer la prise en charge de ces maladies dans 15 pays ».  Le spécialiste a précisé, par ailleurs, que toutes les recommandations formulées par les pays occidentaux en matière de prise en charge des maladies d’asthme, d’allergie et d’immunité clinique, « ne s’appliquent pas à la région africaine, qui reste complètement différente du continent européen en termes d’aspects sanitaire, culturel, social et économique ».  Cela nécessité, a-t-il préconisé, la conjugaison des efforts des sociétés  savantes en Afrique, notamment en Algérie, à l’effet d’élaborer des directives pour améliorer la prise en charge des populations du continent. En ce qui concerne le nombre de spécialistes en la matière dans 15 pays, Pr Douagui a fait savoir qu’ils « sont au nombre de 200, au moment où l’Algérie forme annuellement 70 médecins dans cette spécialité ».
Pour compenser le déficit de spécialistes dans la région, la Société africaine formera en coordination avec la SAAIC des médecins généralistes et des paramédicaux pour assurer la prise en charge des patients. Pr Douagui qui est également président de la Commission de la santé, du travail et des affaires sociales au Conseil de la nation, a par ailleurs, mis en exergue le rôle que joue l’Algérie pour assurer la sécurité sanitaire en Afrique. Pour rappel, le taux de prévalence de l’asthme chez les adultes est de 4%, chez les enfants 8%, tandis que celui de la sinusite est de 30%.