Projet de loi sur les investissements : Le président de l’APN salue une nouvelle étape

Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali, a indiqué, mercredi  à Alger, que «l’Algérie n’est pas condamnée à rester prisonnière de l’économie de rente, alors qu’elle dispose de toutes les compétences et moyens qui lui permettent de conquérir sans grands soucis les marchés mondiaux et en être un sérieux concurrent». S’exprimant lors d’une journée parlementaire sur l’investissement en Algérie, organisée par le groupe parlementaire du RND, Boughali a souligné que notre pays a réalisé cette année un saut qualitatif en matière des exportations hors hydrocarbures. Dans ce sillage, il a jugé que le projet de loi sur l’investissement, adopté dernièrement en Conseil des ministres, «incarne un nouveau départ et l’espoir d’une nouvelle étape, une nouvelle vision économique qui place l’investissement au centre de la politique économique nationale». Boughali signale que certains points, notamment l’amélioration du climat des affaires, la promotion des investissements nationaux et étrangers, la simplification des procédures sont l’expression d’une volonté de mettre en place une économie forte, diversifiée et pérenne. Il n’a pas manqué de mettre en avant l’importance de la stabilité juridique dans la création d’un climat des affaires empreint de confiance. Pour lui, la stabilité des lois est d’une portée capitale et précieuse qui aura pour effet de libérer les initiatives et garantir la transparence et l’équité. «Le monde vit une situation économique nouvelle impossible à gérer par des méthodes caduques, lesquelles méthodes entravent le processus de développement et détruisent la concurrence. C’est pourquoi il est obligatoire d’adopter l’économie du savoir et de ses composantes, notamment la numérisation et l’élimination de la bureaucratie», ajoute Boughali. Il dit que la nouvelle stratégie axée sur la numérisation du secteur industriel, la transparence, la clairvoyance et le principe de l’égalité des chances encourageront, sans doute, les opérateurs économiques à investir en toute quiétude dans un climat des affaires plus adéquat et concurrentiel. Il indique que notre pays, de par sa position géographique stratégique, peut faire l’exception dans la région en matière d’investissement national et étranger. Boughali est convaincu que le projet de loi dynamisera l’économie nationale et améliorera son attrait. «Il permettra une meilleure vision pour tous les opérateurs nationaux et internationaux. C’est un projet qui prend en compte toutes les conditions de l’investissement et ouvre de nouvelles perspectives pour un saut social qualitatif. Enfin, il estime que ces efforts auront pour effet d’améliorer les indicateurs économiques et sociaux, d’atteindre les équilibres financiers voulus et surtout d’atteindre les Objectifs du développement durable. Il soutient que l’Algérie nouvelle réunit toutes les conditions de réussite, place le facteur humain au centre de toutes les stratégies de développement et fait de la souveraineté nationale un point d’ancrage dans l’établissement de partenariats.
Amokrane H.