Promotion de Tamazight : Remise prochaine d’un mémorandum aux pouvoirs publics

Un mémorandum portant une vision stratégique de promotion de l’enseignement de tamazight (2022-2038) sera soumis  prochainement aux autorités du pays, a indiqué, ce jeudi à Tizi-Ouzou, le président du Haut commissariat à l’amazighité (HCA) Si El Hachemi Assad.

Intervenant sur les ondes de la radio locale, M. Assad a souligné que ce rapport, fruit d’un travail sur le terrain accompli par le HCA, « porte sur la consolidation de la généralisation de l’enseignement de Tamazight au niveau géographique, ainsi que des trois  paliers de l’enseignement, mais aussi sur l’actualisation des contenus des enseignements dispensés ». Il sera remis, a-t-il ajouté, aux pouvoirs publics ainsi qu’à l’ensemble des partenaires institutionnels du HCA pour enrichissement et débat. M. Assad a également plaidé pour « la mise en conformité » de certaines lois  sectorielles avec la Constitution qui est la loi cadre du pays. « Il y a nécessité, aujourd’hui, d’adapter certains textes et dispositifs juridiques existants aux décisions politiques » prises par les pouvoirs publics, a-t-il dit.
« Beaucoup de lois en rapport avec les missions institutionnelles du HCA nécessitent révision ou amendement de quelques-uns de leurs articles pour les mettre en conformité avec la Constitution du pays qui consacre  Tamazight comme langue nationale et officielle », a-t-il expliqué, citant l’exemple de la loi d’orientation sur l’éducation nationale. M. Assad a, en outre, considéré que l’enseignement de Tamazight a accompli  « une énorme avancée » avec son enseignement et l’ouverture d’instituts  universitaires dans de nombreuses wilayas du pays, ainsi que la multiplication du nombre d’enseignants qui a atteint les 3057.
Une production foisonnante en Tamazight
Evoquant l’organisation du carrefour national du livre amazigh, organisé par le HCA à Béjaïa à l’occasion de la rentrée universitaire, le président du HCA a indiqué que celui-ci sera organisé annuellement dans cette wilaya, avant de plaider, à ce propos, pour « la spécialisation, par thème, des salons du livre ».
« Il y a aujourd’hui une production foisonnante en Tamazight dans tous les domaines, scientifiques ou littéraires, et il est plus judicieux d’organiser des salons thématiques qui renforceront la pléthore de manifestations déjà existantes », a-t-il soutenu à ce propos.
S’agissant de la célébration de la fête de Yennayer, consacrée en 2017 fête nationale, et qui aura lieu cette année à Tamanrasset, le responsable du HCA a souligné que « c’est une expression de la dimension nationale de  Tamazight comme segment et facteur de cohésion sociale entre les Algériens ».