Protection civile : 14 morts dans des accidents de la circulation et 3 décès par asphyxie en 48 heures 

Quatorze (14) personnes ont trouvé la mort et  360 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus durant les dernières 48 heures, à travers le territoire national, indique  ce samedi un communiqué de la Protection civile.
Par ailleurs, trois (03) personnes sont décédées asphyxiées par le monoxyde de carbone (Co) à El Bayadh et Naama. Il s’agit, pour la première  wilaya, d’un couple trentenaire ayant succombé à l’inhalation de ce gaz émanant du chauffe-eau de leur domicile, sis à la cité El Heddab commune  d’El Kheither.
Le 3éme décès concerne un autre trentenaire, retrouvé asphyxié à l’intérieur d’une habitation au lieu-dit Silia, commune d’El Bayoudh, précise la même source.  En outre, les éléments de la Protection civile sont intervenus pour prodiguer des soins de première urgence à 27 personnes incommodées par le CO, émanant des appareils de chauffage et chauffe-bains de leurs domiciles,  à travers les wilayas de Médéa, El Bayadh, Annaba, Aïn Defla, Blida, Tébessa, Guelma et Constantine. Il a également été procédé à l’extinction de 10 incendies urbains, industriels et divers à Alger, Souk Ahras, Boumerdés, Tizi-Ouzou, Tissemsilt, Médéa, Tamanrasset, Blida et Ouargla, sachant que l’incendie enregistré dans cette dernière wilaya a causé des pertes humaines.  Il s’agit  de deux (02) enfants de 6 ans et 8 ans, décédés à une explosion  de gaz survenue à la cité Saïd Tba, commune de Ouargla, ajoute-t-on, déplorant également des brulures chez une autre personne.
S’agissant, enfin, des activités de lutte contre la propagation du Covid-19, les unités de la Protection civile ont effectué, durant la même période, 15 opérations de sensibilisation, rappelant la nécessité du port du masque et les règles de distanciation physique, ainsi que 07 autres de  désinfection générale à travers le territoire national et ayant touché l’ensemble des infrastructures et édifices publics et privés.
Décès d’un jeune homme par électrocution à Constantine
 Un jeune homme, âgé de 22 ans, est décédé par électrocution dans la nuit de vendredi à samedi, dans la zone de Naâdja Seghira au chef-lieu de wilaya de Constantine, a-t-on appris ce samedi auprès de la Direction de la Protection civile (DPC).
La victime a rendu l’âme suite à un court-circuit survenu dans un réseau électrique de haute tension, situé dans cette zone d’habitation non loin de la cité Boussouf, a précisé la cellule de l’information et de la communication de la DPC.
Les agents du poste avancé Abderrahmane Moncef de ce corps constitué sont intervenus suite à cet incident qui s’est produit vers 00 h 35, a ajouté la même source. Malgré l’intervention rapide des éléments de la Protection civile et les secours prodigués, le jeune homme est mort sur les lieux, a-t-on affirmé. Le corps sans vie de la victime a été acheminé vers la morgue du Centre hospitalo-universitaire (CHU) Dr. Benbadis de la ville de Constantine, a-t-on indiqué.