Protection civile: Des simulations à titre préventif

Alors que le Sud du pays est devenu une zone à vocation agricole, la Protection civile a multiplié, au cours des trois dernières années surtout, des campagnes de sensibilisation et de prévention contre les feux de récolte. La dernière en date a été lancée le 13 avril dans plusieurs wilayas.

D’après l’un des membres de la cellule de communication de la Protection civile, le lieutenant Arezki Naït Braham, le but de cette campagne de sensibilisation et de prévention, qui touche la wilaya de Timimoun, Ouargla, Beni Abbès, Aïn Salah, El Menia, Adrar et Ghardaïa, est de former les agriculteurs et les phœniculteurs à la lutte contre les feux de récolte. «Nous choisissons toujours cette période pour lancer cette campagne car c’est celle de la récolte. Nos équipes apprennent aux agriculteurs et aux phœniculteurs l’utilisation du matériel d’extinction des feux, tels que les extincteurs», explique-t-il. Les équipes de la Protection civile procèdent également, à l’intention des agriculteurs et phœniculteurs, à des exercices de simulation de feux de récolte afin qu’ils puissent avoir plus de visibilité et sachent quand est ce qu’ils doivent intervenir et ce qu’ils doivent faire dans le cas où des incendies se déclenchaient.
Dans un communiqué, rendu public, la direction générale de la Protection civile indique que cette campagne vise à sensibiliser les agriculteurs sur la nécessité de respecter et d’appliquer intégralement les mesures préventives afin d’éviter les départs de feu ainsi que les dispositions à mettre en place pendant et après l’achèvement du processus de récolte.
Pour cela, afin de limiter les pertes et leurs impacts économiques tout en contribuant ainsi au renforcement de la sécurité alimentaire, la Protection civile compte accompagner les agriculteurs durant la campagne de moisson, en mettant notamment à leur disposition un dispositif opérationnel de moyens d’intervention pour éteindre les incendies dès leur déclenchement. «Nous les préparons également pour la saison estivale où les températures dans le Sud du pays sont très élevés. Nous favorisons la prévention à l’action afin de minimiser les pertes au maximum», indique le lieutenant Naït Braham, précisant que le coup d’envoi de la présente campagne de sensibilisation et de prévention a été donné le 13 avril à partir de la wilaya de Timimoun.
Il a relevé, par ailleurs, qu’une intention particulière est donnée aux phœniculteurs, car la Protection civile enregistre, chaque année, des feux de palmiers durant la récole ainsi que durant l’été. Selon une étude analytique des données statistiques des cinq dernières années, effectuée par la Protection civile, la majorité de ces incendies résulte du non-respect des règles et consignes de prévention. «Ces incendies sont souvent causés par le manque d’entretien des équipements, les moissonneuses-batteuses en particulier, mais par manque aussi d’extincteurs et de citernes d’eau d’une capacité suffisante.
En outre, nous notons une méconnaissance, de la part des agriculteurs, des principes des premières interventions pour limiter la propagation du feu en attendant l’arrivée des secours de la Protection civile», signale-t-elle dans son communiqué.
 Farida Belkhi