«Qaâdat Z’man» de l’Oref : Deux divas s’imposent sur scène

Nawel Illoul et Imène Sahir, deux interprètes de musique andalouse se sont produites, vendredi soir, à la salle Ibn Zeydoun, à l’Office Riadh El Feth, à Alger.

Vêtues toutes deux de belles tenues traditionnelles, elles ont interprété un enchaînement de nouba sika ainsi que quelques chants hawzi, mettant en valeur le patrimoine dans sa richesse musicale et poétique. Dans une variation modale et rythmique, les jeunes chanteuses munies de Rbab ont entamé leur prestation par la chanson «Rachik El Andalous», soutenues par 8 instrumentalistes. Le spectacle présenté dans un décor de «Qaeda algéroise» a été magnifié par une projection de lumière réfléchissant des déclinaisons et des nuances multicolores, créant chez les spectateurs une convivialité aux atmosphères feutrées. Les deux interprètes ont gratifié le public d’une performance digne des plus ténors de la musique andalouse. Dans une parfaite exécution musicale de soprano et de ténor, Nawel Illoul et Imène Sahir ont brillamment rendu la chanson «Aâqli ya Quelbi», dans le respect des normes académiques de ce genre de musique savante. Elles réaffirment également à travers cette prestation leur volonté d’offrir aux mélomanes de la chanson andalouse une soirée mémorable, pleine de nostalgie. Elles enchaînent dans une ambiance des grands soirs. Sur un ton musical hawzi, à travers la chanson «Mehni Ezzine», l’assistance, enchantée, a pu apprécier les envolées techniques et mélodiques des deux virtuoses.
Dans une déclaration, les deux chanteuses, qui ont décidé d’aller à la rencontre de leur public, ont souhaité partager un moment de joie et de bonne humeur avec leurs fans. «La scène nous a manqué et le public encore plus. Cette soirée de reprise pour nous est l’occasion de revivre le plaisir de remonter sur scène et d’aller à la rencontre de notre public. L’été qui s’annonce est également une période qui, en tant qu’artiste, m’inspire beaucoup», nous indiquera Nawel Illoul. Concernant l’interprétation de ce concert en duo, l’artiste assure qu’il s’agit d’une suggestion des fans qui ont proposé une composition à deux sur scène. «Ce à quoi nous avons répondu par le spectacle de ce soir», poursuit-elle. Nawel Illoul travaille actuellement sur un single, dont le titre sera prochainement dévoilé. De son côté, Imène Sahir, au pays pour une courte durée, a souhaité aller à la rencontre du public avant son retour en France. «J’ai formé ma propre troupe autour d’un projet intitulé : Imène Sahir Quintet. Je me produit sur scène dans pas mal de concerts en France et compte entreprendre une tournée dans toute l’Europe», a-t-elle révélé.
Les deux chanteuses, issues de l’école andalouse Sanaâ, ont entamé ce spectacle organisé sous le thème : «Qaadat Z’man», par une première partie classique puis des enchaînements hawzi et des chansonnettes appréciées par le grand public. Il a permis au public d’aller dans un voyage musical plein de rythmes et d’émotions.
Walid Souahi