Qatar, le cachet de l’authenticité

Passer un mois de Ramadhan au Qatar est un rêve, à en croire plusieurs employés à l’ambassade du Qatar en Algérie où Mouloud travaille depuis plusieurs années. Celui-ci ne cache pas son admiration pour les traditions culinaires du Qatar. «La cuisine qatarie est authentique et singulière», confie-t-il

Les familles de l’Emirat rompent le jeûne après qu’un coup de canon ait retenti pour annoncer la fin du jeûne. Mouloud affirme que le mois de Ramadhan est sacré chez les Qataris qui aiment se rassembler en famille à la maison ou au restaurant. Au Qatar, on coupe le jeûne avec des dattes et de l’eau, et après la prière du Maghreb on revient à table pour déguster des plats principaux.
Sur la table, on retrouve du poisson, des plats de viande de mouton ou d’agneau, du houmous, du taboulé, koussamahchi, mottabal, chawarma, leghuzi (un agneau rôti en entier servi sur un lit de riz avec des pignons), feuilles de vigne farcies.
En dessert, Umm Ali (mère d’Ali), pudding avec du pain, le Es asaraya (gâteau au fromage) et le Mehalabiya (pudding fait de pistaches et d’eau de rose) sont appréciés.
La plupart des familles raffolent de plats comme le Harees. Il est préparé partir de viande pilée avec du blé, de l’huile d’olive et de la cannelle. Le Thareed, est une sorte de galette croustillante recouverte d’une soupe à base d’agneau, de poulet ou de légumes. Les feuilles de vigne farcies sont communes à la plupart des cuisines du Moyen-Orient, mais celles du Qatar sont particulièrement savoureuses. Elles sont cuisinées généralement avec du bœuf haché ou de l’agneau et du riz, assaisonné avec de l’ail, du poivre et de la coriandre. Il est recommandé de savourer ce plat avec des tranches de citron frais.
«Lemajboos» est le plat national du Qatar qui est généralement cuisiné avec de l’agneau ou du poulet et cuit lentement. Ce met est servi sur un lit de riz assaisonné, accompagné de salade et de sauce tomate maison. Pour le dessert, les Luqaimat sont des boulettes sucrées aromatisées à la cardamome et au safran qui sont frits puis recouvertes de sirop de sucre, un peu comme un beignet. Les meilleurs Luqaimat sont croustillants à l’extérieur et moelleux à l’intérieur
La ville s’anime après l’iftar. La plupart des lieux publics comme les magasins, restaurants, lieux culturels qui restent fermés durant la journée rouvrent. Leurs portes. Au 14e jour du Ramadhan, les enfants célèbrent le «Garangao», une tradition très respectée au Qatar durant laquelle on honore les enfants qui jeûnent pour la première fois. La cérémonie sur fond de musique donne lieu à des offrandes de bonbons, noix et autres douceurs. Pour Mouloud «un Ramadhan au Qatar est une expérience merveilleuse».
Samira Sidhoum