Récitation du Coran : Une pratique bien ancrée

La récitation du Coran est une pratique qui dénote de l’attachement de la société au Livre sacré. Elle contribue  à nous rapprocher du Seigneur. Durant le Ramadhan, on enregistre un engouement dans les écoles et classes coraniques, à travers toutes les wilayas du pays. Mosquées, écoles coraniques et autres zaouïas organisent des cercles de récitation du Coran et d’invocation d’Allah

Suite à la fermeture des mosquées et des écoles coraniques dans le cadre des mesures préventives contre la propagation du coronavirus, le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs avait mis en place en 2020 une plateforme numérique de récitation du Coran intitulée «Maqraa». Celle-ci avait  attiré des milliers d’étudiants et de récitants d’Algérie et de l’étranger. Pour renforcer davantage cette pratique, le ministère organisen chaque année un concours national de récitation et de psalmodie du Saint Coran. Cette année, les épreuves de sélection ontdébuté lundi dernier à Dar El-Imam à Mohammadia (Alger), avec la participation de 58 récitants. Les épreuves de sélection verront la participation par visioconférence de 58 récitants des différentes wilayas du pays, lesquelles permettront la sélection de 15 récitants dans chacune des deux catégories. Les finalistes participeront à l’épreuve finale du prix qui se déroulera en présentiel du 23 au 27 Ramadhan. Cette manifestation religieuse sera clôturée par la distinction des lauréats durant Leilat El-Qadr. Des concours de récitation du Saint Coran sont organisés dans les centres pédagogiques pour personnes aux besoins spécifiques, en coordination avec les services du ministère de la Solidarité nationale, de  la Famille et de la Condition de la femme.
Quatre enfants aux besoins spécifiques ont été classés premiers à la 2e édition du concours national de récitation et de psalmodie du Saint Coran organisé par le ministère de la Solidarité  nationale, de la Famille et de la Condition de la femme en coordination avec le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs. Le directeur de la protection et de la promotion de l’enfance et des programmes de solidarité en faveur des jeunes au ministère de la Solidarité nationale, Kamel Belalia, a annoncé l’organisation le 29avril d’une cérémonie en l’honneur des lauréats. Ce concours a vu la «participation de plus de 600 enfants des établissements spécialisés du secteur de la solidarité nationale à travers  les différentes wilayas du pays», a-t-il souligné, faisant état de la sélection, dans un premier temps, de 149 enfants, dont 12 se sont qualifiés pour la finale du concours, parmi lesquels ont été sélectionnés les quatre lauréats.
Amokrane H.