Repères : 152.000 travailleurs de pré-emploi

D’après les derniers chiffres présentés par directeur général du budget, Faïd Abdelaziz, 152.000 travailleurs sont sous contrat de pré-emploi en Algérie, qui seront régularisés et titularisés au cours de cette année.

Il a précisé qu’un budget de 92 milliards de dinars est consacré pour financer cette opération. Le  ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Youcef Chorfa,  a signalé, pour sa part, que plus de 47% des pré-employés dans le cadre du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP), diplômés et non diplômés, bénéficient déjà de postes définitifs au niveau des administrations. Le reste le sera, a-t-il fait savoir, au courant de cette année, en début 2023 au plus tard.
Le travail temporaire n’existera plus à partir de 2023
Le dispositif d’emploi temporaire devra disparaître en 2023.Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Youcef Chorfa, a annoncé que les deux dispositifs de pré-emploi, à savoir le Dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP) et le Dispositif d’activité d’insertion sociale (DAIS), seront unifiés. Ces deux dispositifs seront remplacés graduellement par un  autre qui consiste en la mise en place de contrats à durée indéterminée, inscrits au niveau de la Fonction publique.
Le DAIS disparaîtra d’ici juin prochain
Le dispositif DAIS, géré par le ministère de la Solidarité nationale, disparaîtra d’ici le mois de juin prochain, d’après le ministre du Travail. Ce dispositif concerne surtout les personnes en situation de précarité sociale, telles que les femmes de ménage dans les cantines scolaires, le personnel dans les structures de nettoiement et les employés au niveau des guichets, percevant moins de 6.640 DA et ne bénéficiant d’aucune couverture de santé. Une fois unifiés avec le DAIP, les contrats DAIS seront reconvertis à la faveur d’un relèvement de salaire avec 6.900 DA en plus par mois, en sus d’une prise en charge au niveau de la Caisse nationale des retraites (CNR).
Entre 8.000 et 15.000 DA
Les travailleurs employés dans le cadre du pré-emploi touchent entre 8.000 et 15.000 DA par mois. Les personnes qui n’ont pas de qualifications universitaires ou une formation professionnelle perçoivent un salaire de 8.000 DA, tandis que celles détenant un diplôme touchent 15.000 DA.
Farida Belkhiri