Retro JM 1975 à Alger : Cinq médailles algériennes en athlétisme

C’est un Boualem Rahoui survolté, intouchable, malgré la rude concurrence (le français Vilain, l’espagnol Campos, l’italien Fava …) qui remporte une tonitruante victoire sur 3000m steeple en 2’20’’2, pulvérisant le record d’Algérie de l’épreuve et s’approchant de très peu du record mondial, nettement dans ses jambes s’il n’avait pas totalement relâché son accélération dans la dernière ligne droite une fois la médaille d’or assurée.

Une victoire qui restera l’un des monuments de l’athlétisme national. Quatre autre athlètes algériens eurent l’insigne mérite de monter sur le podium. Si Ali Djouadi, engagé en finale du 800 m, au coude à coude avec le grand yougoslave Savic, aurait pu décrocher l’or, s’il n’avait pas attaqué un peu tôt. Il aura l’honneur d’enlever une belle médaille d’argent, guère espérée au départ (1’48’’8). Le perchiste Kaddour Rahal formé à l’école du grand club français le Racing club de France et le lanceur de poids Jean Marie Djebaili, qui ont réalisé respectivement 5m et 17,52m, sont également médaillés d’argent.
Malgré le manque flagrant d’expérience et d’une rivalité, le regretté Cherif Benali qui fera preuve de beaucoup de dignité et de courage, réussissant à s’assurer une méritoire médaille de bronze au 5000m en 13’44’’.
A. B.