Réveillon 2022 : Large éventail de soirées au programme

Pour le réveillon du Nouvel An, il y a plusieurs écoles. De ceux qui aiment faire la fête à ceux qui préfèrent la passer en famille. D’autres sont plutôt dîner-spectacle, tandis que d’autres cherchent les bons plans dans le style repas royal dans un cadre magique.

A Alger, les possibilités diffèrent selon les goûts et les profils. Mets traditionnels, banquet nouvelle cuisine ou encore ambiance exotique. Il n’y a plus qu’à faire son choix. Les offres se percutent et défilent sur les réseaux sociaux. Le bouche-à-oreille attire également de nombreux intéressés. Parmi toutes les propositions mirobolantes, un éventail d’adresses promet de régaler les convives et offrir une soirée mémorable à juste prix. Luxe des hôtels, vue imprenable, côté décalé ou encore dîner spectacle… On varie les plaisirs !
L’hôtel «Sables d’or» de Zéralda, à Alger, prévoit un programme riche et convivial. A 12.000 DA l’accès, il est possible d’assister à un spectacle de magicien, suivi d’un ballet de danse. Un live musical et une animation de fête seront assurés par Salim Halimouche. Le brunch y est inclus et le départ tardif également.
Le Sheraton d’Alger place sa veillée sous le thème «La nuit blanche». De 20h à 6h le lendemain, le programme du réveillon 2022 s’annonce prometteur. Un dîner gala et une ambiance festive raviront les convives qui se devront de porter du blanc. Une exigence mise en avant par les organisateurs pour donner du «peps» à la soirée. Des performances artistiques se tiendront tout au long de la nuit, notamment un ballet rythmique, un spectacle du groupe de danse ASC et une prestation du rappeur Saïd (Banana Kush),qui seront ponctuées par des dégustations de mets raffinés et des desserts somptueux. Il faudra compter 25.000 DA, tout inclus.
Pour terminer l’année dans une ambiance quelque peu sereine, plusieurs restaurants et salons chicha proposent des soirées aux sons plus traditionnels et folkloriques, à l’image des restaurants «El Boustan» et «la Rose bleue» qui proposent des menus de dégustation raffinés accompagnés d’un orchestre andalou. Le restaurant Dar El Soltan, lui aussi, a convié les amoureux de musique classique algérienne à célébrer le Nouvel An autour d’une «qaâda chaâbia» au palais Mustapha-Bacha, au cœur de la Casbah d’Alger.
Au programme, un dîner traditionnel sera accompagné d’une soirée musicale chaâbi animée par cheikh Mohamed Sergoua. Le tout dans une ambiance traditionnelle, chaleureuse et festive, des  «hkayet» et des «bouqalat» permettront aux invités de retrouver le charme des fêtes d’antan. Un shooting photo avec le hayek immortalisera cette soirée. L’accès est affiché à 8.500 DA par personne et à 7.500 DA pour une famille ou un groupe de 4 personnes et plus.
Il est néanmoins important de préciser que tous les établissements approchés mettent l’accent sur l’importance du protocole sanitaire pour limiter la propagation de la Covid-19. Chacun à sa manière, plusieurs mesures et dispositions de protection sont instaurées pour protéger les clients et leurs familles, notamment l’espacement entre les tables et l’obligation de porter le masque en circulant dans le restaurant ou l’hôtel.
Walid Souahi