Sahara occidental : Une délégation américaine arrêtée par les autorités marocaines

Une délégation de femmes américaine de l’initiative +Just Visit Western Sahara+, a été arrêtée, lundi, par les autorités d’occupation marocaines à l’aéroport de Laâyoune occupée au  Sahara occidental, alors qu’elle allait rendre visite à la famille de la militante des droits de l’Homme Sultana Khaya à Boujdour occupée, où elle vit depuis novembre 2020 en résidence surveillée, ont annoncé les concernées. La délégation des droits de l’Homme américaine comprend Adrienne Kinne, ancienne présidente de Veterans for peace, Wynd Kaufmyn, professeur dans un collège communautaire, et Laksana Peters, enseignante à la retraite. Les autorités marocaines n’ont pas été en mesure de fournir une justification valable pour refuser l’accès à ces visiteurs US au Sahara occidental. La délégation américaine devait rencontrer Tim Pluta et Ruth McDonough qui séjournent avec les sœurs Khaya depuis le 15 mars. Malgré la présence de ces activistes américaines, les forces d’occupation ont poursuivi l’isolement forcé à l’encontre de la famille de Sultana Khaya ainsi que les menaces contre tous ceux qui veulent se rendre à la maison Khaya ou cherchent à fournir de la nourriture et un soutien à cette famille. La semaine dernière, un gros camion avait percuté la maison de la militante sahraouie Sultana Khaya à une heure très tardive. A cause de cette attaque, la santé de la militante américaine des droits de l’Homme, Ruth McDonough, s’était un peu détériorée, mais son état commence à s’améliorer, a-t-on fait savoir. Les sœurs Khaya sont des défenseurs des droits humains au Sahara occidental qui militent pour l’autodétermination du peuple sahraoui. Elles ont été soumises à un siège continu et violent pendant plus de 18 mois.