Santé : Création d’un réseau pour l’accompagnement des hémophiles

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a annoncé, mardi à Alger, la création d’un réseau dédié à l’accompagnement pratique des hémophiles, et ce pour faciliter leur protocole de traitement.
Prenant part à la célébration de la Journée mondiale de l’hémophilie, organisée cette année sous le slogan « Accès pour tous: Partenariats. Politiques. Progrès », M. Benbouzid a précisé que la création du réseau des malades atteints d’hémophilie visait à mettre en place un modèle  opérationnel pour l’accompagnement des malades sur le terrain et la facilitation du protocole de leur traitement. Entre autres objectifs de la création de ce réseau, le ministre a cité l’amélioration de la qualité de vie du patient afin d’éviter toute  interruption des soins nécessaires.
« Nous avons réalisé l’objectif de prise en charge des patients de l’hémophilie grâce aux défis relevés auparavant, et nous continuerons à préserver les acquis et à veiller à l’adaptation, au renforcement et à la  poursuite des mesures qui servent les malades de cette pathologie », a souligné le premier responsable du secteur. Il a en outre relevé l’importance d’accorder de façon permanente la priorité à la mise en œuvre effective de l’ensemble des mesures qui  prévoient l’amélioration de la prise en charge des hémophiles ».
Les dernières statistiques font état de 2400 patients atteints d’hémophilie, a-t-il indiqué, précisant que « 10% du budget de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) est réservée aux anti-coagulants ».
Rappelant, par ailleurs, l’instruction du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune de prendre en charge les maladies rares « à la charge de l’Etat », M. Benbouzid a affirmé « nous allons travailler de concert avec  les spécialistes pour cerner ce dossier, en définissant ces maladies et les nécessités de prise en charge ».
Le ministre a évoqué, par ailleurs, la question de l’acquisition des nouveaux médicaments pour le traitement de l’hémophilie, après consultation des experts en la matière.