Santé mentale des enfants : Coup d’envoi d’une caravane sanitaire

La déléguée nationale de l’Organe de protection  de l’enfance, Meriem Cherfi a donné, dimanche à Tiaret, le coup d’envoi d’une caravane de prise en charge de la santé mentale des enfants, en  présence du représentant du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) en Algérie, Aslem Boukhari.

A cette occasion, Mme Cherfi a souligné que cette caravane sanitaire organisée sous le slogan « Promouvoir, soigner et protéger la santé mentale  des enfants » dans le cadre de la journée mondiale des droits de l’enfant célébrée le 20 novembre, avec la participation de médecins et de  psychologues, sillonnera toutes les wilayas du pays à longueur d’année.
La déléguée nationale de l’organe de protection de l’enfance a déclaré que l’objectif de cette initiative est d’assurer une prise en charge des enfants atteints de maladies mentales dès leur plus jeune âge et de leur éviter des complications. Meriem Chorfi a affirmé que tous les efforts seront déployés pour assurer une bonne prise en charge sanitaire des enfants, annonçant, d’autre part, le lancement d’un riche programme de communication directe entre les spécialistes à travers une plateforme numérique qui entrera prochainement en service, assurant que cette plateforme numérique contribuera à épargner des déplacements aux spécialistes et à trouver des solutions à distance et à offrir le meilleur dans le domaine de la santé mentale pour les enfants, en particulier à un âge précoce
Pour sa part, le représentant de l’UNICEF en Algérie a indiqué dans une déclaration à la presse qu’il y a du progrès tangible en Algérie en matière  de protection de l’enfance, notamment dans les domaines de la santé et de l’éducation, déclarant « nous aspirons à relever les défis afin de réaliser  le meilleur et nous demandons toujours plus, en coopération avec tous les organismes gouvernementaux, dont les ministères de la santé, de la Solidarité et de l’Education et l’Organe national de la protection de l’enfance (ONPPE).
Par ailleurs, Meriem Cherfi a assisté, en compagnie du représentant de l’UNICEF en Algérie, au centre psycho-pédagogique pour enfants handicapés mentaux de Tiaret, à des consultations à plusieurs enfants qui sont pris en  charge par les centres spécialisés de la wilaya et au niveau de leurs familles. Le wali de Tiaret, Mohamed Amine Dramchi a fait part, à cette occasion, de la création prochaine d’annexes des centres spécialisés de prise en charge  psychologique et pédagogique des enfants déficients mentaux dans la wilaya, comme à Ksar Chellal et Tiaret.