Santé : Prioriser les services des urgences médicales et les polycliniques

 Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a mis l’accent, ce lundi à Alger, sur la nécessité de prioriser les services des urgences médicales et les polycliniques dans les programmes de  réaménagement.

Après avoir écouté les présentations des directeurs de la santé des wilayas concernant des projets achevés ou en cours d’achèvement lors d’une réunion par visioconférence, le ministre a réitéré la nécessité d’accélérer la cadence des travaux pour les livrer dans les délais fixés, notamment ceux relatifs à la création de centres pour les urgences médico-chirurgicales, toutes spécialités confondues, et de réaménager les  polycliniques à travers l’ensemble du pays, en veillant à ce que certaines assurent le travail 24h/24h. M. Benbouzid a également insisté sur l’impératif d’opérer les changements nécessaires au niveau des différents établissements de santé, notamment les services de gynécologie-obstétrique et d’augmenter le nombre de lits de  manière à prendre en charge un maximum de femmes enceintes, d’autant plus que les cas complexes sont pris en charge au niveau des établissements hospitaliers publics.
Le ministre a mis l’accent, entre autres, sur la nécessité de rattraper le retard accusé dans la réalisation de certains projets en raison de la  conjoncture sanitaire liées à la pandémie du coronavirus (Covid-19) et d’inaugurer le maximum au cours du premier semestre de 2022, à l’instar des projets en cours à Bordj Bou Arreridj, Oum El Bouaghi, Souk Ahras et Ghardaïa.
Abordant, par ailleurs, la situation sanitaire liée au Covid-19, Pr. Benbouzid a affirmé qu’elle était « rassurante et sous contrôle », et ce, à  la lumière de la grande décrue enregistrée dans le nombre des nouveaux cas et des décès (0 cas).
Rappelant que cette stabilité de la situation a amené l’Algérie à lever certaines mesures préventives, notamment au niveau des mosquées, coïncidant avec l’avènement du mois sacré de Ramadhan, Pr.Benbouzid a mis l’accent sur la nécessité de maintenir la prudence face à ce virus, dans le contexte de l’absence de données scientifiques exactes sur lui.
Evoquant la prime exceptionnelle Covid-19 au profit des personnels du secteur, le ministre a assuré que toutes les procédures relatives à cette  opération ont été finalisées, appelant les directeurs de la Santé et des établissements hospitaliers qui n’ont pas encore viré cette prime, à la nécessité de la verser conformément aux délais fixés par le ministère, à savoir jeudi prochain.