Secteur public : Une production en hausse de 4,6 % au 3e trimestre 2021 

 La production industrielle du secteur public  national a enregistré une hausse de 4,6% au troisième trimestre 2021 par rapport à la même période de l’année précédente, selon les données de l’Office national des statistiques (ONS).

Par secteur d’activité, la production industrielle du secteur de l’énergie a enregistré des hausses appréciables pour le deuxième trimestre consécutifs, respectivement 13,0% et 12,6%, selon la même source. Les hydrocarbures ont connu une croissance de 1,8%, détaille l’ONS expliquant que cette tendance résultait de l’augmentation de la production du pétrole brut et gaz naturel (+4,5%) et de la liquéfaction du gaz naturel (+2,1%). En revanche, le raffinage de pétrole affiche une baisse de 8,6%.
Après une croissance de 9,8% enregistrée au trimestre précédent, les mines et carrières ont vu leur production baisser de 1,7% au troisième trimestre 2021. « Cette évolution est le fait, particulièrement, de la chute de la production de l’extraction de la pierre, argile et sable (-9,7%), alors que des hausses plus ou moins importantes caractérisent le reste des activités », précise la même source. Les ISMMEE (industries sidérurgiques métalliques, mécaniques, électriques  et électroniques) ont enregistré également une baisse de 1,4%.  Dans ce secteur, des baisses sensibles caractérisent, notamment, la fabrication des biens intermédiaires métalliques, mécaniques et électriques (-27,6%), celle des véhicules industriels (-9,5%), la sidérurgie transformation de la fonte et acier (-39,3%) et la fabrication de biens  consommation électrique (-84,5%). Par ailleurs, des croissances assez remarquables définissent, particulièrement, la fabrication des biens d’équipement mécanique (+41,3%), celle des biens d’équipement électrique (+239,0%) et celle des biens de consommation métallique (+12,1%).
Après des hausses consécutives amorcées dès le troisième trimestre 2020, les matériaux de construction ont vu leur production baisser de 22,8% au troisième trimestre 2021. A l’exception de l’industrie du verre qui marque une variation de +16,6%, le reste des activités affiche un net recul.
Quant aux industries chimiques, ils ont renoué avec la hausse en inscrivant un taux de +1,2% au troisième trimestre 2021. La fabrication des autres produits chimiques enregistre une croissance de 32,1%, celle des produits pharmaceutiques un taux de +20,5%. Le reste des activités affiche des baisses, note l’Office.
Une baisse du rythme de croissance définit les industries agroalimentaires qui, après une hausse appréciable de 24,3% observée au deuxième trimestre, affichent une variation de +8,3% au troisième trimestre 2021. Cette tendance est perceptible au niveau du travail de grains et de l’industrie du lait qui ont observé des évolutions respectives de +10,7% et de +6,3%. En revanche, la fabrication des produits alimentaires pour animaux inscrit une variation négative de -6,0%.
Les industries textiles ont marqué une variation de -37,1% au troisième trimestre 2021. Cette tendance est induite aussi bien, par l’évolution de  la production des biens intermédiaires (-33,2%) que, par celle des biens de consommation (-41,4%).
Les cuirs et chaussures ont marqué, également, une baisse de 39,7% au troisième trimestre 2021. Ce résultat émane, aussi bien des biens intermédiaires (-49,9%), que des biens de consommation (-17,2%). La production des industries des bois et papier marque un repli en  enregistrant une variation de -11,2% au troisième trimestre 2021. A l’exception de la menuiserie générale qui se distingue par une croissance  de 175,2%, le reste des activités affiche des baisses, selon l’ONS.