Secteurs en activité : Mobilisation et disponibilité

Les élections locales de ce samedi ont vu plusieurs secteurs maintenir leurs activités pour assurer le bon déroulement du scrutin, ainsi que le maintien des services quotidiens au profit du citoyen.

Dans le secteur de la santé, les pharmaciens ont laissé les portes de leurs officines ouvertes durant la journée. D’autres devaient prolonger leur activité jusqu’à des heures avancées de la nuit. Le même effectif est mobilisé pour recevoir les clients. Le même cas est enregistré dans les différents établissements dont les hôpitaux et les centres de santé de proximité. Les corps constitués, à savoir la Sûreté et la gendarmerie nationales et la Protection civile étaient également présents sur le terrain. Outre la mission du contrôle des différents axes routiers, les éléments de la police et de la gendarmerie étaient également présents au niveau des bureaux de vote. Une présence nécessaire pour contribuer au bon déroulement de l’opération électorale et assurer la sécurité des électeurs, ainsi que le personnel chargé du vote. Du côté de la Protection civile, il s’agissait de mettre en place un dispositif pour contribuer à la réussite des élections, mais aussi intervenir à n’importe quel moment en cas d’imprévu.
Selon le chargé de communication, le capitaine Nassim Bernaoui, la Direction générale de la Protection civile n’a pas lésiné sur les moyens pour assurer son devoir envers le citoyen durant le jour du scrutin. «Nous avons mis en place un dispositif opérationnel pour ces élections et aussi pour veiller au respect des mesures préventives contre le coronavirus.
Côté moyens humains, 25.000 agents, tous gardes confondus, ont assuré le service. La direction générale a également mis le paquet en matière de moyens matériels. Au total, 918 ambulances et 974 engins d’incendie ont été mobilisés, sans oublier les éléments actifs au niveau des différentes unités pour tout renfort nécessaire» a-t-il fait savoir. Le secteur du commerce a à son tour été au rendez-vous avec l’ouverture des magasins toutes activités confondues. Tabacs-journaux, alimentation générale, coiffeurs, boulangeries, les citoyens n’ont pas trouvé de difficultés à subvenir à leurs besoins.
Adel K.