Bordj Badji Mokhtar – Sécurité sociale : Fini les déplacements jusqu’à Adrar

Parmi les retombées positives sur la population de Bordj Badji Mokhtar après sa promotion au rang de wilaya de plein exercice, c’est la récente implantation des agences de la Casnos et de la Cnas au chef-lieu de wilaya. Un acquis considérable pour les citoyens qui étaient par le passé contraints de se déplacer pour certaines prestations de la sécurité sociale jusqu’à Adrar, dont dépendait administrativement El Bordj. En effet, Bordj Badji Mokhtar ne disposait que d’un seul guichet de proximité de la Casnos ouvert en 2016. «Depuis le 1er juillet 2021, une agence de wilaya de la Casnos est entrée en service. Autrement dit, tous les services et prestations fournis par une agence de wilaya sont désormais pris en charge à Bordj Badji Mokhtar, que ce soit pour les adhérents ou les assurés sociaux en général, sans que ces derniers soient contraints, comme ce fut le cas avant, de se déplacer jusqu’à Adrar, à 800 km», éclaire le directeur de l’agence de la Casnos. En effet, avant l’ouverture de l’agence, nombre d’adhérents trouvaient des contraintes à se rendre jusqu’à Adrar pour régler leurs problèmes. Une situation qui a, par ailleurs, découragé des commerçants de la région à s’acquitter des cotisations de la sécurité sociale ou d’y adhérer. Toutefois, la situation est en train d’évoluer avec l’ouverture de l’agence dans le chef-lieu de wilaya de Bordj Badji Mokhtar. «Nous constatons une dynamique en ce sens, notamment suite à l’application, jusqu’au 31 janvier 2022, de l’ordonnance n°21-12 relative aux mesures exceptionnelles au profit des employeurs et des personnes non salariées exerçant une activité pour leur propre compte, redevables en matière de cotisations de sécurité sociale. La même dynamique est toujours en cours», souligne-t-il. Ainsi, des campagnes de sensibilisation sont, selon lui, menées constamment pour intégrer de nouveaux adhérents et élargir l’assiette des cotisations. «Que ce soit pour la mise à jour de la carte Chifa, la retraite, capital décès, invalidité ou maternité, l’agence couvre toutes les prestations y afférentes. Aussi, depuis novembre 2021, notre agence dispose du service de contrôle médical», annonce-t-il. Toutefois, la population de la commune de Timiaouine, distante de 160 km du chef-lieu de wilaya, ne dispose pas encore de guichets de la Cnas, la Casnos et de la CNR. A ce propos, le wali a adressé une sollicitation au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale pour pallier ce manque. A l’instar de la Casnos, une agence de wilaya de la Cnas a ouvert ses portes en janvier 2022. Soit depuis six mois. Avant son ouverture, Bordj Badji Mokhtar disposait d’un guichet depuis 2010. Actuellement, l’agence de la Cnas parachève le transfert des dossiers de l’agence d’Adrar d’où elle dépendait. Quasiment tous les services et prestations sont actuellement fournis.
 A. L.