Séminaire algéro-suédois sur l’innovation et la digitalisation : Améliorer les opportunités d’affaires et de partenariat entre les deux pays

L’innovation et la digitalisation, accélérateurs  du développement économique en Algérie et en Suède, ont été au centre d’un séminaire tenu ce mardi à Alger, qui se veut un espace pour discuter des moyens d’améliorer les opportunités d’affaires et de partenariat entre les deux pays.
Organisé par l’ambassade de Suède en Algérie en partenariat avec l’équipementier suédois « Ericsson Algérie », l’évènement a vu la participation du ministre de la Numérisation et des Statistiques, Hocine Cherhabil, du ministre de l’Economie de la connaissance, des Start-up et des Micros-entreprises, Yacine El-Mahdi Oualid, ainsi que d’experts suédois, de startups algériennes et de représentants du secteur.
La rencontre ambitionne de nouer des partenariats entre les entreprises suédoises et algériennes « dont le pays dispose de ressources clés pour le développement de son économie de la connaissance », a indiqué le directeur général d’Ericsson Algérie, Yacine Zerrouki.
Des panels animés par des spécialistes sous le thème « Activer l’innovation pour le développement de la durabilité » et « réaliser les objectifs de la digitalisation » ont été organisés à cet effet.
Intervenant à cette occasion, le ministre de la Numérisation et des Statistiques a indiqué que l’évènement permettra d’échanger sur les enjeux de l’innovation et de la digitalisation qui sont des « accélérateurs majeurs » du développement des entreprises.
« Le séminaire est aussi un espace pour discuter des moyens d’améliorer les opportunités d’affaires et de partenariat dans les domaines des technologies de l’information, de la communication et de la numérisation », a souligné M. Cherhabil qui a exprimé l’espoir de voir cette rencontre contribuer à la promotion de la transformation numérique en Algérie, à laquelle les hautes autorités du pays attachent une grande importance, compte tenu de son rôle dans le  développement économique national et l’amélioration du cadre de vie du citoyen.
De son côté, M. El-Mahdi Oualid a mis en avant l’importance de l’organisation de ce type d’évènements afin de permettre de lier des  partenariats entre les acteurs activant dans le domaine des TIC et de la numérisation.
L’ambassadeur de Suède en Algérie, Bjorn Haggmark, a indiqué, pour sa part, que les débats « contribueront, sans aucun doute », au profit des deux pays, à ouvrir la voie à des collaborations dans le domaine de l’innovation  et la digitalisation.
En marge de cette rencontre, une convention de partenariat pédagogique a été signée entre Ericsson Algérie et deux instituts algériens, à savoir l’Ecole supérieur d’informatique (ESI) d’Alger et l’Ecole nationale supérieure des technologies de l’information et de la communication et de la Poste (ENSTICP).
Cette convention porte sur le déploiement du programme « Ericsson Education » qui est une plateforme numérique fournissant un contenu  d’apprentissage axé sur l’amélioration des compétences numériques des étudiants et enseignants axés sur les technologies 5G et l’intelligence artificielle.