Séminaire sur les causes palestinienne et sahraouie : Le soutien de l’Algérie mis en avant

Le rôle de soutien de l’Algérie aux causes  palestinienne et sahraouie a été souligné, samedi, au cours d’un séminaire  national intitulé «La cause palestinienne et le droit à l’autodétermination du Sahara occidental à la lumière des changements internationaux», organisé  à l’Université Mohamed-Lamine-Debaghine (Sétif 2).

Dans ce cadre, le coordinateur du Comité populaire de solidarité avec le peuple palestinien, Mohamed Tahar Dilmi, a indiqué que «les positions de l’Algérie envers la cause palestinienne sont connues depuis toujours, et  c’est le seul Etat qui n’a jamais interféré dans la décision palestinienne», soulignant que l’Etat algérien n’a jamais exploité la cause  palestinienne en politique, mais a de tout temps soutenu la lutte du peuple palestinien. Il a ajouté que «la cause palestinienne nécessite l’accord de toutes les parties palestiniennes et qu’elles soient unies s’agissant de l’objectif et de l’orientation, car la bataille exige de conjuguer tous les efforts»,  soulignant que «l’indépendance de l’Algérie est le résultat de l’unité du peuple algérien».
Le même intervenant a également appelé à «insuffler l’esprit de la résistance positive dans la rue arabe », ajoutant que «les étudiants algériens ont toujours été à l’avant-garde, en adoptant les causes de la  nation, de la société et des causes de libération également».
De son côté, El Kheier Guechi, recteur de l’Université Sétif 2, spécialisé en droit international, a indiqué que «les causes palestinienne et sahraouie ont un facteur commun, à savoir le principe de  l’autodétermination et l’édification d’un Etat indépendant».