Situation économique : «Des indicateurs positifs enregistrés», assure Rezig

 Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig, a fait état, mardi, à Aïn Témouchent, de «la reprise de l’économie nationale et des indicateurs positifs enregistrés, grâce à la politique judicieuse mise en place par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, pour booster l’économie».

Rezig, qui supervisait l’ouverture du Salon régional pour la promotion du produit national et la promotion des exportations, qui se tenait dans la commune de Targa, a mis en avant «la reprise économique et les indicateurs positifs enregistrés grâce à la politique judicieuse mise en place par le président  de la République, Abdelmadjid Tebboune, pour booster l’économie», relevant  que le taux de croissance a atteint 6% à la fin du troisième trimestre de l’année en cours.
Dans son allocution prononcée devant les opérateurs économiques participant à cet évènement régional de trois jours placé sous le thème «l’export, un métier», Rezig a fait savoir  qu’en 2020, plus de 20.000 nouveaux registres du commerce ont été établis. Cela veut dire que de nouveaux  postes d’emploi ont été créés, a-t-il poursuivi.
Ces indicateurs dénotent le retour à la normale de l’économie nationale,  a déclaré Rezig. «Il y a des chiffres encourageants en matière de réduction des importations  et d’augmentation du volume d’exportation des produits locaux. Il s’agit là  d’une question importante pour la promotion de l’économie nationale ainsi qu’au profit du consommateur algérien», a poursuivi le ministre
«Notre pays sera en 2022 un chantier économique qui va nous permettre de récolter ses fruits durant les prochaines années dans le cadre d’une Algérie nouvelle forte économiquement avec ses capacités commerciales et d’exportation», a-t-il dit.
Le ministre a fait une tournée aux différents pavillons de l’exposition organisée par la Chambre d’industrie et de commerce de Sidi Bel Abbès et son  homologue d’Aïn Témouchent, où il a eu des échanges avec plusieurs opérateurs économiques activant dans le domaine d’exportation, leur  assurant «l’accompagnement de l’Etat à la faveur de la stratégie de promotion des exportations du produit national et la relance de l’économie  nationale».
Le ministre a supervisé le coup d’envoi du lancement d’une caravane d’exportation de produits nationaux comme le ciment, les pâtes et le  marbre, en direction des marchés étrangers, dont la France, l’Italie, la Mauritanie, les Etats-Unis et le Niger.