Somnolence au volant : Un moment souvent fatal

Conduire en état de fatigue dû au manque de sommeil est très dangereux. Conduire ou dormir, c’est le choix le plus difficile pour les conducteurs qui ont envie d’arriver à destination le plus tôt possible.

La plupart des conducteurs surestiment leur vigilance et sous-estiment leur fatigue. Ils poursuivent leur route alors que leurs facultés physiques sont affaiblies, ce qui compromet leur sécurité et celle des autres usagers de la route. La somnolence au volant est derrière de nombreux accidents mortels. Rien que durant la première semaine du mois de Ramadhan, les services du centre d’information et de coordination routière de la Gendarmerie nationale ont enregistré 44 décès et 159 blessés dans 104 accidents. Les statistiques indiquent que 81,73% de ces accidents sont principalement dus au non-respect du code de la route. Les mêmes statistiques indiquent aussi que 22% de ces accidents sont causés par la vitesse excessive et le manque de vigilance des usagers de la route dû au déficit de sommeil.
Le bilan de l’année 2021est macabre. Le commandement de la gendarmerie fait état de 7.186 accidents de la route ayant engendré 2.643 morts et 11.479 blessés. Le facteur humain demeure la cause principale de la majeure partie de ces accidents avec un taux de 93%. Le volet préventif et de sensibilisation à travers l’organisation de campagnes de sensibilisation au profit des usagers de la route afin de faire baisser le nombre des accidents ne semble pas donner de résultats.
M. Benkeddada