Sonatrach-Eni : Signature d’un accord dans le domaine du gaz 

Sonatrach et le groupe italien ENI ont signé, lundi à Alger, un accord dans le domaine du gaz,  en présence du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et du Premier ministre italien, Mario Draghi, indique un communiqué de Sonatrach.

«En présence d’Abdelmadjid Tebboune, président de la République, et du Premier ministre italien, Mario Draghi, ainsi que des  délégations des deux pays, le président- directeur général de Sonatrach,  Toufik Hakkar, et le directeur général d’Eni, Claudio Descalzi, ont signé, aujourd’hui, un accord qui permet d’accélérer le développement des projets  de production de gaz naturel, en conjuguant les efforts des deux sociétés,  et d’augmenter les volumes de gaz exportés en utilisant les capacités disponibles du gazoduc Enrico Mattei (Transmed)», a précisé la même source.
Cet accord permet aussi aux deux sociétés de «fixer les niveaux des prix de vente de gaz naturel, en ligne avec les conditions du marché, pour l’exercice 2022-2023, conformément aux clauses contractuelles de révision des prix», avance le communiqué.
Cet accord confirme la «forte» collaboration entre les deux sociétés, aussi  bien dans les activités d’exploration et de production d’hydrocarbures que dans le domaine des énergies nouvelles et renouvelables, telles que l’énergie solaire, l’hydrogène, les biocarburants, le captage, le stockage  et l’utilisation du CO2, note le communiqué.
Il confirme ainsi la volonté d’Eni, partenaire stratégique, de poursuivre  ses investissements avec Sonatrach et de renforcer sa présence en Algérie. Enfin, le groupe rappelle que la relation commerciale avec Eni, qui est  l’un des clients les plus importants de Sonatrach, remonte à 1977, «le  contrat de vente de gaz naturel a permis de lui fournir, ces deux dernières décades, un volume totalisant plus de 300 milliards de mètre cube à ce jour».
Par ailleurs, un second accord portant sur une Déclaration commune d’intentions visant à  renforcer la coopération dans le domaine de l’énergie, a été signé, côté  algérien, par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté  nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, et côté italien, par le ministre  italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio.