Stands nationaux Retrouvailles, affaires et cherté

C’est la 53e édition de la Foire internationale d’Alger (FIA). La manifestation se déroule à Alger jusqu’au 17 juin prochain. Annulé ces deux dernières années pour cause de crise sanitaire, les retrouvailles entre producteurs, nationaux et internationaux, et visiteurs sont chaleureuses. Il y règne une ambiance conviviale, celle des grands jours.
Pour y prendre le pouls, l’entrée en matière est éloquente : palette d’exposant et une pluralité de propositions. Plus de 700 entreprises y participent. Des milliers de visiteurs s’y sont rendus malgré une chaleur suffocante. Ils ne sont pas venus pour rien. Ils sont là pour découvrir des expériences uniques, des innovations et des nouveaux produits à savourer. On n’en croit pas ses yeux. Bienvenue dans l’univers des affaires et d’échange. Les chefs d’entreprise n’ont qu’une seule idée en tête : faire connaître davantage leurs produits et exposer leur savoir-faire à un public plus large venant de plusieurs wilayas. Il s’agit aussi de chercher de nouvelles idées, mieux connaître les attentes des clients. Dans les stands, les conversations exposants-visiteurs sur les propositions de produits et de services ne s’arrêtent pas.
Bien sûr, les préoccupations ne sont pas oubliées. Beaucoup d’entreprises évoquent le manque de matières premières pour le bon fonctionnement de leurs usines. Et bien sûr on y trouve des entreprises qui ont su renaître de leurs cendres pour proposer des produits qu’ils jugent de qualité et très compétitifs. Enfin, il y a des entreprises qui y participent juste pour confirmer leur statut de leaders dans leur secteur d’activité. Dans le pavillon réservé aux entreprises nationales, la vedette reste incontestablement la Direction des fabrications militaires. Des explications sur l’activité du Groupement de promotion de l’industrie mécanique et de l’Etablissement d’habillement et de couchage. On s’est rendu également au stand de la Société algérienne de production des explosifs, la Direction centrale du matériel, le commandement des Forces navales et l’Etablissement de réalisation des systèmes de vidéosurveillance.
Amokrane Hamiche