Stockholm+50 : Appel à une transformation urgente

Les intervenants présents à Stockholm+50 ont appelé à un véritable engagement pour répondre de toute urgence aux préoccupations environnementales mondiales et pour une transition juste vers des économies durables qui profitent à tous.

La réunion internationale de deux jours (2-3 juin) s’est terminée par une déclaration des co-organisateurs, la Suède et le Kenya, tirée des propositions des Etats membres et des parties prenantes lors des plénières de la réunion et des dialogues de leadership. La déclaration contient plusieurs recommandations pour un programme d’action, y compris, entre autres, placer le bien-être humain au centre d’une planète saine et de la prospérité pour tous, reconnaître et mettre en œuvre le droit à un environnement propre, sain et durable, adopter des changements systématiques dans le fonctionnement de notre système économique actuel et accélérer les transformations des secteurs à fort impact.
«Nous pensons que nous avons collectivement mobilisé et utilisé le potentiel de cette rencontre. Nous avons maintenant un plan d’accélération pour aller plus loin», a déclaré la ministre suédoise du Climat et de l’Environnement, Annika Strandh, dans son discours de clôture.