Théâtre « Abdelkader Alloula » : Un atelier de formation pour enfants trisomiques 

 Des enfants trisomiques (trisomie 21) bénéficient  d’une formation sur les bases du quatrième art au théâtre régional « Abdelkader Alloula » d’Oran, qui vise à faire découvrir leurs talents, développer leurs compétences artistiques et leur ouverture sur les arts, selon le directeur de cet établissement culturel, Mourad  Senouci.

Quinze enfants atteints de trisomie 21 participent ainsi à cet atelier de formation, lancé mardi dernier au niveau de la salle « Sirat Boumediene » de ce théâtre, pour leur enseigner les principes de base de l’art théâtral, a indiqué Mourad Senouci.

Cette formation, organisée par le service programmation du théâtre Abdelkader Alloula et l’association locale de prise en charge des enfants  atteints de trisomie 21, dure trois mois, selon le dramaturge Mourad Senouci, qui a indiqué que cette formation, une première expérience dans  cet établissement, sera couronnée par la production d’une petite œuvre théâtrale qui sera interprétée sur scène par ces enfants.

Pour cette formation, encadrée par trois comédiennes de ce même établissement culturel, à savoir Djebili Nadia, Zetchi Nassima et Chekak  Safia, un programme a été préparé s’adaptant aux capacités de ces enfants, leur permettant une meilleure compréhension à la manière la plus simple.

Dans ce cadre, ces enfants sont formés sur les expressions corporelles, tout en travaillant à développer leur prononciation et à leur donner des  informations sur les principes de base de la scène, comme l’explique la comédienne Chikak Safia, qui a une riche expérience dans le théâtre pour  enfants et qui a mis en scène et écrit plusieurs œuvres, dont « Les trois méchants », « Plus jeune que moi » et a incarné des rôles dans plusieurs  pièces de théâtre, dont « Pinocchio ».

La même comédienne, qui considère cette initiative comme une nouvelle expérience pour elle et ses deux collègues, a indiqué que « ces enfants sont animés d’un grand désir d’apprendre l’art du théâtre, car nous les trouvons en interaction et ont une réponse spontanée aux leçons, ce qui leur  permettra d’acquérir de nouvelles informations pour développer leurs capacités linguistiques et, de plus, cette initiative est pour eux l’occasion de découvrir, pour la première fois, le monde de la scène et leur permet une meilleure insertion dans la société.