Tizi-Ouzou : L’huile d’olive ne sera pas plus chère

La récolte ne s’annonce pas prometteuse avec une baisse de 50%, mais le prix de l’huile d’olive ne connaîtra pas de hausse.
Les oléifacteurs tiennent à rassurer les consommateurs bien que la production oléicole dans la wilaya de Tizi-Ouzou,  n’atteindra  que 17 litres au quintal sur 370.000 quintaux (Q) attendus en production pour une superficie  de 29.700 hectares, soit un volume de 6,3 millions de litres d’huile. On est loin de la production de l’année dernière où la récolte était de l’ordre de 24 q à l’hectare pour un volume de près de 12.000. 000 litres.
Le maintien du prix à 700 DA au maximum est motivé par les coûts de trituration qui n’ont pas connu d’augmentation. En outre, les oléiculteurs qui ont adopté de  nouvelles techniques de cueillette, de conditionnement et de transport du fruit vers les huileries qui se modernisent de plus en plus et les quantités considérables d’olives acheminées vers d’autres régions du pays notamment du Sud et des Hauts Plateaux.  En effet, sur 450 huileries, 109 sont totalement automatiques, 57semi-automatiques,  le reste continue à  tourner de manière traditionnelle même si les bêtes de somme ne font plus partie du décor. Leur nombre était estimé à  près de 400, il y a moins de 20 ans.
Par ailleurs, les oléifacteurs préviennent les consommateurs contre la consommation de l’huile frelatée et contrefaite avec de l’huile de table.
R. Hammoutene