Tourisme à Tizi Ouzou : Inauguration de plusieurs infrastructures

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Yacine Hamadi, a effectué, ce samedi,  une  visite de travail dans la wilaya de Tizi Ouzou. A cette occasion, il a inspecté divers projets, notamment des structures hôtelières.

Dans la station climatique de Tala-Guilef, le ministre s’est enquis des travaux de réhabilitation et de modernisation de l’hôtel El Arz (le cèdre) dont les travaux traînent en longueur. Doté d’une enveloppe de 422 milliards de centimes, le projet a été lancé en 2017.
Estimés avancés à 80%, les travaux de cette structure nécessitent une nouvelle cadence. Le ministre a donné pour délai jusqu’au mois de juillet prochain pour son achèvement et sa mise en service. Situé à plus de 1.500 mètres d’altitude, l’hôtel El Arz a une capacité d’accueil de 169 lits en hébergement d’hôtel (77 chambres et deux appartements) et de 289 lits en extension (51 chambres, 3 duplex et 3 appartements).
La seconde étape a été l’auberge du Bracelet d’argent de Ath Yanni (au sud est de Tizi Ouzou), inauguré en novembre 2020 avant d’être touché par les incendies de l’été dernier. Sur place, le ministre a rencontré les artisans de la région, lesquels ont soulevé des problèmes liés à leur activité notamment la matière première comme l’argent et le corail pour les artisans bijoutiers.
Dans l’après-midi, l’hôte de la wilaya de Tizi-Ouzou a procédé à l’inauguration de l’hôtel Le Relais vert, un établissement hôtelier privé de 49  chambres et 9 suites aux standards internationaux qui permet à la commune d’accueillir les nombreuses délégations étrangères en séjour dans le pays. Un hôtel réalisé en deux années jour pour jour par son promoteur Achour Chelloul.
Le ministre a clôturé sa visite par l’inauguration, enfin, de l’hôtel urbain Le Belloua qui, comme tous les autres hôtels publics de la wilaya, a subi de grandes transformations. Lancée en 2015, l’opération de rénovation et de modernisation a connu des retards considérables.
Enfin dans une déclaration marquant la fin de son périple, le ministre a indiqué que les différents programmes inscrits à l’actif de la wilaya tant publics que privés «porteront les capacités de 1.200 lits à plus de 6.000 lits d’ici peu avec la relance des 9 ZET de par la levée de toutes les contraintes sur instruction du président de la République». Le ministre a, en outre, mis en exergue les efforts consentis par son département dans la formation, qui reste un élément important pour la prise en charge du secteur à tous les niveaux.
Rachid Hammoutène