Troupe artistique du FLN : Résistance sur scènes

Ils étaient musiciens ou comédiens. Plus de 52 artistes ont  fait partie de la troupe artistique du FLN qui s’est formée en 1958. Elle s’est érigée en ambassadeur de l’Algérie combattante dont elle présentait les idéaux sur les scènes du monde entier, notamment dans  les pays asiatiques  et d’Amérique latine où elle a fait connaître le patrimoine de notre pays.

La troupe était d’abord  constituée de 35 artistes en 1957, selon le comédien et scénariste Abdelhamid Rabia qui s’exprimait, ce mercredi lors d’une conférence organisée au Forum d’El Moudjahid,  en collaboration avec l’association Machaâl Echahid.
Le comédien a  mis en exergue  le contexte de la création de la troupe  et rappelé les étapes de sa  mise en place  qui a débuté  dès 1956 sur proposition de l’un des dirigeants du FLN, l’avocat Ahmed Boumendjel, et du comédien Mustapha Kateb. «La troupe, après avoir atteint 52 membres entre femmes et hommes, s’est scindée en chanteurs et comédiens de théâtre», a-t-il poursuivi  avant de citer quelques grandes figures artistiques, notamment Sid Ali Kouiret, Mohamed Bouzidi, Mustapha Toumi, Taha El Aâmiri, Mustapha Sahnoun, Mohamed Boudia, Rokia et Wafia Belarbi qui se produiront dans de nombreux pays comme la Tunisie, la Chine ou la Yougoslavie..
Pour  Ibrahim Noual, enseignant d’arts dramatiques à l’Institut supérieur des métiers des arts du spectacle et de l’audiovisuel (ISMAS), la troupe artistique du FLN a porté haut les couleurs de la Révolution algérienne. «Les prestations artistiques de la troupe ont donné aussi  une  meilleure image de notre révolution  sur le plan international et  permis de découvrir que  le peuple algérien n’était pas ‘sauvage’ comme le prétendaient alors  les médias français mais avait  sa propre culture à défendre et une identité», a-t-il soutenu. Selon lui, les pièces théâtrales jouées de par le monde ont battu en brèche l’idéologie coloniale.
Walid Souahi