Un homme et une femme

Peut-il y  avoir une histoire sans un homme et une femme. Logiquement non. Le regretté cinéaste et néanmoins ami Lyazid Khodja nous disait qu’il ne pouvait pas concevoir un bon film sans une belle histoire d’amour, sans un couple, une belle actrice et un bon comédien. Il avait tout à fait raison.

Avec un scénario original, Claude Lelouche a obtenu la lune dans les festivals en France et à l’étranger avec notamment, une  Palme d’or à Cannes et l’Oscar du meilleur film étranger pour «Un homme et une femme», réalisé en 1966.
C’est l’histoire d’un amour d’une incroyable fulgurance avec la belle Anouk Aimée et le jeune premier Jean-Louis Trintignant. Ce sont deux veufs inconsolables que la passion commune a allégé du  poids de la souffrance et de la douleur.
Le cinéaste a eu ensuite l’ingénieuse idée d’en faire deux autres films avec les mêmes comédiens.  Cela a donné «Un homme et une femme : vingt ans après», en 1986, puis «Les Plus belles années d’une vie», en 2019. Le dernier chapitre, si nous pouvons nous exprimer ainsi, est si émouvant et pathétique que nous en sortons le cœur brisé. L’élégant jeune homme vit désormais dans une maison de retraite et dans ses sublimes souvenirs. Son amour a gardé, elle, son élégance et son éloquence. Elle a un regard attendrissant envers lui et il réussit à lui faire encore de belles déclarations d’amour qui la font rire. Dieu que la vieillesse est tristesse et naufrage. Mais l’amour est là au nom de la règle, un homme et une femme.
Dans les feuilletons télévisés et les séries, c’est même indispensable. Dans «Dakyous et Makyous», Makyous prend des cours du soir et tombe amoureux de sa maîtresse d’école d’alphabétisation, décroche le premier prix mais découvre qu’elle est mariée et a un enfant. Pour lui, c’est le drame, et il est inconsolable malgré l’aide de Dakyous.
Dans «Yemma», c’est plus compliqué comme toujours. La simplicité n’existe pas dans ce feuilleton. Bref, Fadhel aime sa femme et a une fille avec elle. Il coule des jours heureux jusqu’au jour de l’accident et de la prétendue mort de sa femme.
Vingt ans après, il découvre que sa femme est vivante et qu’elle s’est remariée avec son frère. C’est le choc pour lui et sa fille. Fadhel se vengera à sa manière.
Abdelkrim Tazaroute