Une délégation saoudienne au salon Djazaïr Export: Rezig plaide pour un partenariat win-win

En présence d’une délégation saoudienne composée d’une vingtaine de chefs d’entreprise   guidée par le président du Conseil d’hommes d’affaires saoudiens, le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a donné, mardi , le coup d’envoi au salon Djazaïr Export, organisé par l’Agence algérienne des exportations (Algex).
Ce   salon, qui est à sa sixième édition, se déroule simultanément avec la Foire internationale d’Alger au palais des expositions Pins maritimes à Alger. Après une absence de six années, DjazaïrExport revient en force avec plus de 45 exposants représentant plusieurs domaines d’activités, à l’image de l’industrie, de l’agriculture, de l’énergie, des services…   Kamel Rezig a  exhorté les opérateurs algériens et saoudiens à intensifier leurs échanges commerciaux et conclure des partenariats dans le cadre du principe gagnant-gagnant. « Nous avons entamé des réformes depuis 2020 qui ont permis d’améliorer le climat des affaires en le rendant plus attractif» a souligné le ministre lors d’un point de presse. Les résultats probants et prometteurs  réalisés, pour reprendre ses dires, ces deux dernières années témoignent de la volonté de l’Algérie de tirer vers le haut le  niveau de ses exportations et d’intensifier les échanges commerciaux avec les pays d’outre-mer. Il a fait savoir que «l’Arabie saoudite  peut  être pour l’Algérie une porte pour l’Asie, et l’Algérie peut lui servir comme une porte vers l’Afrique». Il a ainsi rappelé l’accord de libre échange continental africain (Zlecaf) qui devra entrer en vigueur dès le 1er juillet. «Le marché africain est très important. Nous espérons que ce salon soit le départ d’un partenariat fort entre les opérateurs économiques de nos deux pays», a-t-il ajouté soulignant que le volume des exportations  hors hydrocarbures  est  en nette progression passant de 2 milliards, en 2020, à 5,3 MRD, en 2021. L’objectif  tracé par le gouvernement est d’atteindre les 7 MRD d’ici à la fin de l’exercice en cours. Selon lui, les indicateurs sont au vert, précisant que 40% de l’objectif tracé est atteint,tenant compte des opérations d’exportation réalisées durant les cinq premiers mois de l’année en cours.
W.O.H.