Village méditerranéen (Oran) : Une poubelle intelligente «made in bladi» fait l’évènement

Il suffit d’un peu de génie et d’une volonté sans retenue pour taper dans le mille. C’est véritablement un coup de cœur que nous nous ne faisons un plaisir de mettre en exergue en marge de cette 19e édition des jeux méditerranéens d’Oran. Une invention made in bladi et on peut lui faire confiance.  Elle, c’est bien cette nouvelle invention, dite ‘’ la Poubelle intelligente 100% algérienne dont deux jeunes Chelifiens sont à l’origine.

Un prototype qui a d’abord été exposé et mis en service à Alger-centre juste en face de la Grande Poste. Devant le succès connu auprès des Algérois et des responsables communaux, et à Chlef aussi, les deux inventeurs, Mohamed Fekkirine et le Dr Maamar Souahiane se sont pas posés de questions pour proposer l’idée d’exposer leur produit à la wilaya d’Oran afin de donner une meilleure image de l’Algérie lors de ce Jeux méditerranéens.  Une proposition que les responsables de la capitale de l’ouest n’ont pas hésité un seul instant à accepter pour mettre en service ’’la poubelle intelligente dans chaque coin du village des athlètes’’. Un engin appelé à remplacer le calvaire des sacs à ordures. L’invention en question est dotée de plusieurs fonctionnalités de pointe, à savoir un système de compactage intégré qui permet de réduire jusqu’à huit fois le volume des déchets, outre un procédé pour l’élimination des odeurs et un système d’affichage constitué de deux écrans offrant des espaces publicitaires dynamiques aux clients intéressés.
«Une seule poubelle intelligente peut remplacer huit poubelles ordinaires», nous a fait savoir son concepteur, Mohamed Fekkirine. Une fois remplie, cette poubelle dotée d’un GPS et d’une étanchéité de pointe sera verrouillée automatiquement et un signal sera lancé à la plateforme dénommée « Clean network ».Un service en ligne pour le suivi en temps réel du produit puis un calcul d’itinéraire intelligent. Au lieu de parcourir la ville à plusieurs reprises durant la journée, les camions se rendront uniquement aux bacs dont le taux maximum de remplissage a été atteint. Les deux jeunes ingénieurs songent à apporter de nouvelles données destinées via des boutons en couleurs à sensibiliser les enfants qui seront sans nul doute plus motivée à préserver l’environnement.
A. D.